cinéma

C’est la Fête de l’Accueil

C’est la Fête de l’Accueil

Le Pôle Présence Accueil vous invite tous à un « apéro-convivial » dimanche 12 mars après la célébration qui aura été préparée et animée par des membres du pôle. Ce sera l’occasion de mieux nous connaître et de vous présenter toute la diversité des services que nous assurons au sein de la communauté.

Coup de cœur

« Cette chronique, délaissée depuis quelque temps, n’aura peut-être jamais aussi bien mérité son titre qu’aujourd’hui.
En effet, comme un coup de tonnerre dans le ciel bleu de l’été, j’ai brusquement appris, moi qui me porte comme un charme, que depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, je risquais ce que les cardiologues appellent “la mort subite” ».
De Jean Verrier

« Par-delà les hauteurs »

« Deux films, très différents l’un de l’autre, nous font vivre actuellement une expédition sur le toit du monde : « Everest », la fiction de style hollywoodien réalisée par le cinéaste islandais Baltasar Kormakur à partir de la dramatique expédition de 1996, et « Par delà les hauteurs », un documentaire de Bruno Peyronnet qui suit la montée récente au Kala Patthar, belvédère de l’Everest, d’une bande de jeunes de Seine-Saint-Denis ».
La chronique de Jean Verrier

Sous le charme de la musique française

Sous le charme de la musique française

Le dimanche 23 Février 2014 l’église Saint-Merry était pleine, une fois de plus pour un concert exigent : des mélodies françaises de Gabriel Fauré, Claude Debussy, Renaldo Hahn, et Léo Delibes. Un répertoire que l’on a peu l’occasion d’entendre, mais chanté merveilleusement par Helia Samadzadeh, soprano, en duo avec Eric Artz au piano. Un moment intense et plein de bonheur.

Le saint Paul de Pasolini, détesté et admiré

On connaît le film de Pier Paolo Pasolini, daté de de 1964, « L’Évangile selon saint Matthieu », beaucoup l’ont vu et s’en souviennent. On connaît moins son « Saint Paul ». À cela une simple raison : il est resté à l’état d’une « Ébauche de scénario », ébauche dont le texte est désormais disponible en français.
La chronique de Jean Verrier

Un héritage d’optimisme

« Il faut être optimiste, c’est cela l’esprit de la résistance. » Un jour, sur le point de me décourager, je suis tombée sur cette phrase de Raymond Aubrac qui m’a redonné…

Où est le bord du monde ?

Il est à Paris, nous dit Claus Drexel dans son dernier film.
Et il sait nous le montrer avec une force — et une forme — qui laisse des mots et des images gravées en nous pour longtemps.
Par Florence Carillon