Coronavirus

Camus, encore

Tous les journaux mettent désormais en avant le dilemme des soignants devant l’afflux de malades. Le tri a commencé : « mort inévitable », « mort acceptable », « mort inacceptable »… Ne sommes-nous pas là dans une dérive de nos sociétés post-libérales ?
Contre le fatalisme, la relecture de Camus s’impose.
La chronique de Jean-François Petit

L’ÉGLISE ET LE CORONAVIRUS

Difficile aujourd’hui de passer ne serait-ce qu’une heure sans parler du Covid-19. Nous l’avons d’abord regardé de loin, en pensant que c’était un problème chinois qui resterait en Chine. Puis…

Notre affaire à tous

« On apprend au milieu des fléaux, qu’il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser ».
Dans sa chronique, Jean Verrier nous dit pourquoi c’est vraiment le moment de lire ou de relire « La Peste » d’Albert Camus.

Message de l’Équipe pastorale

Ce moment exceptionnel que nous subissons est une épreuve pour beaucoup d’entre nous. Sachons en faire un temps de renforcement de nos liens, de notre solidarité et de notre vie fraternelle. Soyez assurés de notre prière.