Église

Mes bien chères sœurs

J’ai lu, avec crainte et tremblement, une enquête dans Le Monde, annoncée en une par le titre racoleur « Des catholiques veulent rendre à l’Église sa virilité » et développée…

TOUJOURS CATHOLIQUES ET FRANÇAIS ?

« Après la primaire à droite et la victoire de l’ancien député de la Sarthe, les journalistes de tous bords ont commencé à décliner l’identité catholique sans avoir peur du ridicule ». Mais « est-ce vraiment le “vote catho” qui a propulsé en tête Monsieur Nobody au prétexte qu’il était religieusement propre sur lui ? D’ailleurs qui sont les cathos qui s’identifient au vote catho ? »
La chronique d’Alain Cabantous

Noël au pays des ombres. Lettre de Damas

« Aujourd’hui, nous vivons Noël dans l’obscurité, les rues sans lumière, éclairées par les phares des voitures… Pour la plupart pas de chauffage, pas d’électricité, sans parler de ceux qui fuient les combats et cherchent refuge ».
« Cette obscurité ne nous rapproche-t-elle pas de ce que fut la réalité de la naissance du Seigneur : Lui qui s’est fait SDF, Lui qui a été contraint à l’exil, Lui qui à sa naissance a été recherché par le pouvoir politique… »
L’espérance de Noël dans les paroles d’un petit frère de Jésus, notre ami, qui vit en Syrie depuis de nombreuses années.

Un dimanche « ordinaire »

Dimanche, en route pour Saint-Merry, le RER B tarde donc lecture de Boèce, ses Consolations philosophiques, réconfortantes par ces temps de joutes politiques binaires, minables. À Saint-Merry, une tour de…

Street art. Prise de paroles

« Le Street Art ou art urbain est crée et s’expose dans la ville, dans les rues, sur les murs. C’est un mode de protestation, de résistance souvent ironique ou humoristique adressé à un certain ordre social et politique…
C’est une prise de paroles sous forme graphique ».
Un article de Marie-Thérèse Joudiou et les témoignages d’Élisabeth et Marguerite, de l’accueil

Que sont nos amis devenus ?

Cela fait trois ans maintenant que notre petite équipe (ou « groupe » ?) s’est formée. Nous avions déjà lancé un appel sur le site saintmerry.org le 30 décembre dernier. Aujourd’hui nous avons rassemblé 34 adresses de personnes ou de couples que l’on ne voit plus le dimanche à Saint-Merry. Une vingtaine de personnes-relais s’efforcent de maintenir un lien, par le téléphone, la poste, internet… ou par des visites.

Position scandaleuse

« Un moyen magnifique pour celle qui se dit Église du Christ et catholique (universelle sans les femmes là où s’exerce la gouvernance de l’Eglise ! ) serait de reconnaître ses graves fautes vis-à-vis de toutes les femmes dans le monde et ainsi d’avoir une position de justice, de reconnaissance de l’ Évangile, c’est-à-dire du caractère universel de la voie ouverte par Jésus ».
De Marie-Thérèse Joudiou

110 ans déjà

« Au début du mois de décembre dernier, à l’occasion du cent dixième anniversaire de la loi de séparation des Églises et de l’État, l’épiscopat français a rédigé un texte intéressant à plus d’un titre. Une lecture attentive montre que l’Église catholique ne remet ni ne demande une modification de la loi…
On ne peut que se féliciter d’une telle adhésion, d’une pareille reconnaissance de l’épiscopat eu égard au chemin parcouru depuis 1905 ».
La chronique d’Alain Cabantous

Centre pastoral Halles-Beaubourg. Cap 2025

« Dès sa création en 1975, le Centre Pastoral Halles-Beaubourg (CPHB) à Saint-Merry s’est appuyé sur quatre piliers pour développer et vivre l’Évangile dans la ville : l’accueil, la solidarité, l’art et la liturgie. Son premier défi, la créativité.
Mais, dans le même temps, les changements dans le monde ont été vertigineux et se sont succédés à un rythme de plus en plus accéléré dans tous les domaines ».
Comment, dans ce contexte nouveau, être témoins de l’évangile ?
Voici la version brève du Texte d’orientation qui nourrira le débat lors de la prochaine Assemblée Générale du Cphb, le 8 novembre

POUVOIRS…

« Si l’Église n’est pas une démocratie, invention trop humaine probablement, elle ne saurait être moins encore une théocratie, invention perverse, “fumier du diable” d’une prétention folle ».
La chronique d’Alain Cabantous

Saint-Merry. Horizon 2025

« C’est dans cette ville en changement perpétuel, à la fois Babel et Jérusalem… c’est dans ce carrefour d’échanges multiples et de créations que s’inscrit le témoignage de notre communauté : celui d’une Église de la proximité et de la rencontre, une Église fraternelle, créative et inventive, une Église du partage, toujours en mouvement vers ces périphéries existentielles que le pape François nous indique comme les lieux privilégiés pour l’annonce de l’Évangile. Une Église où la recherche artistique, la beauté et la créativité ouvrent de nouveaux chemins vers l’homme et vers Dieu »
Le Texte d’Orientation Pastorale de la communauté de Saint-Merry. À lire et à télécharger ici

Quelle Église pour demain ?

Il y a quarante ans, par initiative du cardinal Marty et de quelques pionniers (Xavier de Chalendar, Jean-Claude Thomas…), naissait le Centre Pastoral Halles-Beaubourg : non pas une nouvelle paroisse, mais une forme différente de présence des chrétiens au cœur d’une ville en pleine mutation. Il s’agissait d’imaginer une Église ouverte aux quatre vents de l’histoire : à l’écoute du monde des arts et de la culture, capable d’expérimenter une réelle coresponsabilité entre prêtres et laïcs. Quarante ans après, nous voulons fêter cet anniversaire avec le regard tourné vers l’avenir.
Vous êtes tous invités du 8 au 11 octobre à Saint-Merry.
Voici le programme