Emmaüs

Chemins

« Il fut d’abord une longue silhouette : celle qui traversa un jour de printemps 1981 la salle à manger du CPHB où je venais pour la première fois rencontrer Jean-Claude Thomas, celle des célébrations du dimanche où son aube blanche le rendait plus grand encore, celle des marches en montagne et longtemps tous derrière et lui devant. Car Xavier était d’abord une présence physique, une voix qui demandait invariablement à son interlocuteur : “en bonne forme ?” ».
Alain Cabantous se souvient et nous propose ici un portrait de Xavier de Chalendar. Entre partage de la Parole et balades en montagne.

Fratrie

« Fratrie : ensemble des frères et sœurs d’une famille (définition dans Petit Robert).
En rédigeant ces quelques lignes, je tiens à dire toute ma reconnaissance à Xavier, qui nous quitte après une longue et belle vie pleine d’audace, d’innovations et de détermination ».
Le témoignage de Gérard Wybo sur le Cphb et sur son amour d’une « pastorale en plein vent ».

« Ces temps sont les derniers »

Ce qui est extraordinaire à mes yeux dans le récit des disciples d’Emmaüs, c’est le mouvement, les gestes, la dynamique. Il faut qu’il se passe quelque chose, pour que la reconnaissance se fasse et que la foi s’exprime.
…au village, l’expérience du partage, le geste du pain, et là la reconnaissance, même s’il n’est déjà plus là, et séance tenante ils se remettent en mouvement pour en parler aux autres.