jeûne

UN SENS INEDIT DU RAMADAN

Depuis plus d’une semaine, les musulmans ont commencé le Ramadan. Dans leur livre classique sur l’Islam, Mohamed Arkoun et Louis Gardet regrettaient la quasi-absence d’une sociologie de la pratique religieuse musulmane (L’Islam, hier-demain, Buchet-Chastel, 1978) : Qui pratique ? Quelle est la hiérarchie des actes pour les fidèles ? Qu’est-ce qui s’exprime dans chacun des actes cultuels ?

Les changements climatiques attisent la faim !

Les changements climatiques attisent la faim !

Un paradoxe, une injustice fondamentale.
Les continents qui ont le moins de responsabilité dans le dérèglement climatique, sont ceux qui en souffrent le plus !
Dans les dix pays les plus concernés par les changements climatiques, on retrouve les plus pauvres de la planète : République Démocratique du Congo, Soudan, Bangladesh, Haïti.
Une intervention de Jean Vettraino

La réponse est dans ton assiette

L’action pour le climat commence dans l’assiette, dans nos choix alimentaires.
C’est le message de la campagne œcuménique lancée par l’organisation de développement des Églises protestantes de Suisse, Pain pour le prochain.
Une vidéo à regarder sans modération.

“C’est maintenant le moment favorable”

Jésus disait à ses disciples :
« Ce que vous faites pour devenir des justes,évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer.
Quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite…
Et quand tu pries,retire-toi dans ta pièce la plus retirée, et prie ton Père qui est présent dans le secret…
Et quand tu jeûnes,parfume- toi la tête et lave- toi le visage… »

Et nous à Saint Merry, que voulons-nous faire ?

Ce temps de jeûne du 1er février était centré sur nos réactions à la lecture du texte de la conférence des évêques : le Kaïros planétaire, le changement climatique, un moment opportun pour bâtir un monde commun. Et nous à Saint Merry, que voulons-nous faire ? D’abord impliquer la communauté à travers…

Jeûne pour le climat

La Terre est en danger, malade du climat. Face à l’inaction des gouvernements, que faisons-nous pour préserver la santé de la planète ?
Le Conseil Œcuménique des Églises et de nombreux organismes proposent l’initiative d’un jeûne pour le climat.
Nous nous y associons.
Par Myriam Glorieux, Elena Lasida, Nathalie Thillay