Job

Un cri dans la nuit de Job

Un cri dans la nuit de Job

« Job, ici cette nuit dans cette église, de plain pied sur la rue, ouverte à tous les passants, est venu nous visiter. Son cri est celui des femmes et des hommes en grande détresse comme nous pouvons l’être un jour ou l’autre ».
Le commentaire de Jacqueline Casaubon sur la Nuit blanche à Saint-Merry

Job révolté

Job crie sa révolte…
Ce cri nous l’entendons grâce aux œuvres de Pierre de Grauw, à la musique de Fabien Nicol, aux textes et aux films de Jacques Mérienne. Et aux interventions de divers artistes.
Le 4 octobre à Saint-Merry

Tendre, la nuit ?

Tendre, la nuit ?

Depuis… la nuit des temps, elle inquiète et fascine. Elle fait peur, elle cache et protège. Car si elle réveille les vieux fantômes et les vieux démons, si elle est propice aux remords, à la nostalgie et aux regrets, elle sait aussi rassurer et apaiser.
Tendre, la nuit ? Pas toujours, pas pour tous.