Michel de Certeau

Michel de Certeau et Stanislas Breton : la question de la mystique.

Pour le dernier Atelier « Fondamentaux de la foi » du 25 mai 2018, Hubert Faes, ancien doyen de la faculté de philosophie de l’ICP et animateur d’Alethe, nous parle des relations entre Stanislas Breton et Michel de Certeau. Ces deux théologiens ont l’un et l’autre un rapport à la mystique. Hubert Faes a éclairé quelques unes des pistes de cette relation.

Michel de Certeau et Julia Kristeva : analyse croisée

Dans la rencontre du 15 avril 2018 de l’atelier Michel de Certeau, Jean-François Petit illustre les liens entre Julia Kristeva et Michel de Certeau, avec deux livres à mettre en parallèle :
– de Michel de Certeau : « L’étranger ou l’union dans la différence » (DDB 1969), à partir du premier chapitre intitulé « L’étranger ».
– de Julia Kristeva : « Etrangers à nous-mêmes » (Fayard, 1988)

Atelier « Fondamentaux de la foi » : Michel de Certeau

Après la recherche menée précédemment sur le rapport à la culture de Michel de Certeau (1925-1986), Jean-François Petit nous introduit à la vision de l’Eglise selon Certeau. Dans notre première rencontre le 7 janvier, il a proposé les axes de cette recherche, et le 4 février il a présenté la thématique de l’ouvrage « L’étranger ou l’union dans la différence », et ouvert le débat. Ce titre à lui seul nous situe bien dans les orientations pastorales de Saint-Merry. A chaque séance, J-F Petit nous informe sur l’actualité de Michel Foucault et de Michel de Certeau.
Prochaine réunion le dimanche 11 mars à 10h, à St-Merry.

Michel de Certeau, Le marcheur blessé

Jésuite fidèle à son engagement religieux, fortement interpellé par la « prise de parole » du mouvement de Mai 68, Michel de Certeau aura aussi accompagné le questionnement des chrétiens confrontés à la modernité et à la crise de l’Église. Rencontre le 11 novembre à Saint-Jacut de la Mer

Atelier « Fondamentaux de la foi »

De Certeau en établit l’autonomie par rapport à un étranglement dans un discours scientifique qui risque d’être normalisant. Il n’y a pas de hiérarchie implicite chez lui : que chacun soit en capacité de produire son propre discours, à l’image des effets hétérodoxiques des discours des mystiques !

Fondamentaux de la foi

Il est intéressé par les questions de méthode, de fond, peut-être moins que la qualité des analyses historiques. De Certeau interroge : Qu’en est–il de l’histoire de la raison, alors que Foucault montre les discontinuités de la raison, « les altérations de l’ordre constitutif de la culture ». « Une vérité est-elle encore possible ? » interroge de Certeau lisant Foucault.

Les religieuses

Elles sont souvent brocardées, présentées en cornette. Qui ? Les religieuses. En France, elles sont en train de fondre comme neige au soleil. Mais tout le monde fait fausse route, y compris dans l’Église, si l’on s’imagine qu’on pourra se passer d’elles.
Par Jean-François Petit