migrants

Restez éveillés !

Restez éveillés !

… s’il arrive à l’improviste, il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. Dimanche, 3 décembre 2017 PREMIÈRE LECTURE (Is 63, 16b-17.19b ; 64, 2b-7) « Ah ! Si tu…

Accueillir des réfugiés

Si l’année de la miséricorde a pris fin, l’accueil du pauvre et du réfugié, lui, n’est pas terminé puisqu’il reste au cœur de l’évangile qui nous fait vivre. C’est pourquoi l’équipe Accueil…

Vive le pape !

« Sans doute, le savez-vous déjà, mais il faut le redire. Devant la foule rassemblée place Saint-Pierre, le pape a raconté hier sa visite de la veille dans un camp de réfugiés sur l’île grecque de Lesbos ».
La chronique de Bernard Guetta sur France Inter, 18 avril 2016

Appel à la solidarité

Voici où nous en sommes pour l’accueil d’une famille de migrants, en réponse à l’appel du pape François.
Les premières adhésions sont encourageantes. Mais la mobilisation de toute la communauté du Centre Pastoral Saint-Merry est plus que jamais nécessaire.
Nous attendons vos promesses de don !

Mourir en mer

« Depuis plus de deux ans, pas un jour pas une nuit sans apprendre que des réfugiés, de tout âge, de toute condition, partis des côtes de Libye, de Tunisie ou de Turquie sont morts noyés, que certains corps ont échoué sur les plages du littoral italien ou grec le plus souvent […].
Certains éléments de ces histoires individuelles tragiques se retrouveraient dans le quotidien des gens du temps de la marine à voile. Pour eux aussi la mort en mer était terrible et redoutée ».
La chronique d’Alain Cabantous

S’engager, maintenant

Vous avez applaudi à l’idée que notre communauté réponde à l’appel du Pape François  en accueillant une famille qui a dû fuir son pays d’origine. Chacun de nous pourra librement participer à cet accueil selon ses possibilités. Néanmoins, pour entrer dans le concret, nous avons besoin d’avoir une vision claire du budget dont nous disposons. La promesse de don ci-dessous nous permettra de connaître votre participation, et de prévoir ainsi le budget sur lequel nous pouvons démarrer, sachant que nous allons faire connaître notre action autour de nous.
Téléchargez le formulaire

Jacques Gaillot : « L’avenir est ouvert ! »

C’est beau de constater que, dans une institution comme l’Église, le pape François reste un homme libre. Ce n’est pas un homme d’appareil, il n’est pas pris par sa fonction, il est simple, il est comme il est. C’est quelqu’un qui écoute. Il ne recadre pas, il ne juge pas. Il aime se mettre à l’écoute de la réalité, quel que soit le sujet.

Le bidonville de Calais est-il en France ?

« Nous sommes scandalisées par notre pays qui ne prend pas les moyens, alors qu’il les a, d’accueillir normalement des personnes qui essaient de fuir les conditions misérables et /ou dangereuses de leur pays ! ».
Le témoignage de Laurence Thibert, Hannane Mouhim, Mady Denantes, Pascal Teulade, infirmières et médecin de la maison de santé pluriprofessionnelle de Pyrénées Belleville à Paris en France

« Les migrants sont la chair de l’Eglise »

« Les migrants sont la chair de l’Eglise »

Le 1er septembre le Pape François a reçu Mgr Jacques Gaillot au Vatican.
Daniel Duigou, qui accompagnait l’ancien évêque d’Évreux, nous propose ici le récit de cette rencontre… qui a été aussi l’occasion de présenter au Pape notre communauté

«Ouvre-toi»

Quel boulot ! Quel trimestre! Il y a de quoi désespérer et de quoi espérer. Et tout cela mérite d’être alimenté. Par l’écoute: « ouvre toi » dit Jésus à l’oreille du sourd-muet. Par le partage: prenez et mangez, sans oublier le « donne-leur vous même à manger ». Au nom du Père.

Les évêques de France : « Nous sommes tous concernés »

Alors que la présence de personnes migrantes crée de plus en plus de tensions à la frontière italienne, à Calais ou encore à Paris, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France lance une interpellation sur cette question qui nous concerne tous.
Le texte des évêques et le commentaire de Céline Dumont

« Aimez donc l’immigré, car au pays d’Égypte vous étiez des immigrés »

« Les récents drames de migrants à la dérive en Méditerranée et en mer d’Andaman ont, une fois encore, sollicité notre émotion et notre compassion. Des hommes, des femmes et des enfants prennent des risques extrêmes sur mer pour chercher une terre d’accueil, alors que trafiquants et parfois autorités étatiques ou forces armées se comportent avec une inhumanité que l’on croyait révolue.
Souvenons-nous… Vous avez été des exilés ! »
L’appel du Conseil de la solidarité des évêques de France

« Abba ! » c’est-à-dire « Père ! »

« Abba ! » c’est-à-dire « Père ! »

Par l’Esprit, aujourd’hui nous nous reconnaissons « enfants de Dieu », « héritiers avec le Christ ». Et nous faisons l’expérience de l’amour du Père.
Au quotidien, cet amour nous fait vivre, nous transforme, nous fait agir mais en héritiers : c’est dire que nos limites, nos peurs, nos doutes comme ceux des apôtres, se réduisent ou tombent ! C’est dire également que, héritiers grâce à l’Esprit, nous sommes envoyés pour redonner ou partager ce que nous recevons, pour créer une nouvelle histoire.