migrants

Dans quelques jours, des millions d’européens migreront vers le sud : la plage, le soleil, les bateaux, la Grande Bleue. De l’autre côté « venues des hauts plateaux, incendiées par la…

ODYSSÉES SANS RETOUR

Le long périple en Méditerranée du bateau humanitaire « Aquarius » vient à peine de se terminer. « Pour chacun des nombreux épisodes semblables qui scandent l’histoire des peuples, ce sont toujours les mêmes arrachements contraints au milieu natif, toujours les mêmes errances risquées et tragiques, toujours les mêmes atermoiements des pouvoirs en place », nous rappelle Alain Cabantous dans sa chronique.

Projet de loi immigration : Echange entre un député et des associations

Projet de loi immigration : Echange entre un député et des associations

Ce lundi 12 février, à 20 h à Saint-Merry, au 76 rue de la Verrerie, 75004 Paris, le député des 4è, 11è et 12è arrondissements de Paris, Pacôme RUPIN, a été invité par le Réseau Chrétiens-immigrés à échanger sur le projet de loi du gouvernement Macron, la loi immigration et le droit d’asile. Au RCI se sont joints des représentants d’autres associations, acteurs de terrain, telles que le Secours catholique, la Cimade, CCFD, la Croix rouge, etc. L’objectif de cette soirée était non pas de s’opposer point par point aux mesures annoncées mais d’échanger notamment sur le fait que les migrants ont besoin plus de main tendue que d’entendre parler de la « maîtrise des flux »…

Disparition d’Henri Coindé

Disparition d’Henri Coindé

La disparition du Père Henri Coindé touche au cœur de tous ceux qui se sentent particulièrement concernés par le sort des migrants. C’est lui qui, en 1996, avait accueilli dans son église, Saint-Bernard de la Chapelle, des « sans-papiers » en situation désespérée qui venaient frapper à sa porte.

Restez éveillés !

Restez éveillés !

… s’il arrive à l’improviste, il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. Dimanche, 3 décembre 2017 PREMIÈRE LECTURE (Is 63, 16b-17.19b ; 64, 2b-7) « Ah ! Si tu…

Accueillir des réfugiés

Si l’année de la miséricorde a pris fin, l’accueil du pauvre et du réfugié, lui, n’est pas terminé puisqu’il reste au cœur de l’évangile qui nous fait vivre. C’est pourquoi l’équipe Accueil…

Vive le pape !

« Sans doute, le savez-vous déjà, mais il faut le redire. Devant la foule rassemblée place Saint-Pierre, le pape a raconté hier sa visite de la veille dans un camp de réfugiés sur l’île grecque de Lesbos ».
La chronique de Bernard Guetta sur France Inter, 18 avril 2016

Appel à la solidarité

Voici où nous en sommes pour l’accueil d’une famille de migrants, en réponse à l’appel du pape François.
Les premières adhésions sont encourageantes. Mais la mobilisation de toute la communauté du Centre Pastoral Saint-Merry est plus que jamais nécessaire.
Nous attendons vos promesses de don !

Mourir en mer

« Depuis plus de deux ans, pas un jour pas une nuit sans apprendre que des réfugiés, de tout âge, de toute condition, partis des côtes de Libye, de Tunisie ou de Turquie sont morts noyés, que certains corps ont échoué sur les plages du littoral italien ou grec le plus souvent […].
Certains éléments de ces histoires individuelles tragiques se retrouveraient dans le quotidien des gens du temps de la marine à voile. Pour eux aussi la mort en mer était terrible et redoutée ».
La chronique d’Alain Cabantous

S’engager, maintenant

Vous avez applaudi à l’idée que notre communauté réponde à l’appel du Pape François  en accueillant une famille qui a dû fuir son pays d’origine. Chacun de nous pourra librement participer à cet accueil selon ses possibilités. Néanmoins, pour entrer dans le concret, nous avons besoin d’avoir une vision claire du budget dont nous disposons. La promesse de don ci-dessous nous permettra de connaître votre participation, et de prévoir ainsi le budget sur lequel nous pouvons démarrer, sachant que nous allons faire connaître notre action autour de nous.
Téléchargez le formulaire

Jacques Gaillot : « L’avenir est ouvert ! »

C’est beau de constater que, dans une institution comme l’Église, le pape François reste un homme libre. Ce n’est pas un homme d’appareil, il n’est pas pris par sa fonction, il est simple, il est comme il est. C’est quelqu’un qui écoute. Il ne recadre pas, il ne juge pas. Il aime se mettre à l’écoute de la réalité, quel que soit le sujet.

Le bidonville de Calais est-il en France ?

« Nous sommes scandalisées par notre pays qui ne prend pas les moyens, alors qu’il les a, d’accueillir normalement des personnes qui essaient de fuir les conditions misérables et /ou dangereuses de leur pays ! ».
Le témoignage de Laurence Thibert, Hannane Mouhim, Mady Denantes, Pascal Teulade, infirmières et médecin de la maison de santé pluriprofessionnelle de Pyrénées Belleville à Paris en France