paix

Nuit Sacrée : Prière pour la paix dans le monde

Fo Guang Shan anime 300 temples dans le monde entier avec plus de mille moines et nonnes bouddhistes et plus d’un million de fidèles. Ils vivent un bouddhisme humaniste visant la paix dans le monde et la construction d’une Terre pure sur notre planète. Lors de la Nuit Sacrée 2017, une prière pour la paix dans le monde a été lue.

Il ne s’est pas dérobé

Il ne s’est pas dérobé

Voici qu’elle est proche, l’heure où le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs.     Levez-vous ! Allons ! Dimanche 9 avril 2017 ENTRÉE MESSIANIQUE (Mt 21, 1-11) PREMIÈRE LECTURE « Je…

Donnons-nous la paix

Donnons-nous la paix

Au cours de nos célébrations, nous implorons le Seigneur en chantant pour qu’Il nous donne Sa paix. Depuis Vatican II, nous sommes invités à nous signifier un geste de paix  :une…

« Nos larmes ont la même couleur »

Bushra Awad (Palestinienne) et Robi Damelin (Israélienne), qui ont perdu chacune un fils dans le conflit, nous parlerons de leur combat pour la paix.
Avec Anne Guion, auteur du livre « Nos larmes ont la même couleur » (éd. du Cherche-Midi).

Un cri qui dérange

« Vous avez les pieds dans la boue et les mains dans la chair. Nous voulons que l’on écoute votre voix qui, en général, est peu entendue. Sans doute parce qu’elle gêne, sans doute parce que votre cri dérange ».
Le discours du Pape François aux mouvements populaires

« La paix soit avec vous »

« La paix soit avec vous »

Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il dit : « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »
Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu.

Rwanda, le chemin de la réconciliation

Verront-ils ta lumière ces peuples en quête de justice et de paix ? demandait-on à la célébration du Vendredi Saint. Un seul exemple suffit : celui du Rwanda. Vingt ans après le génocide de 1994, les Rwandais continuent encore de panser leurs plaies.