pandémie

POUR UN RETOUR RÉSOLU AU PRINCIPE DE PRÉCAUTION

La recherche des moyens pour ne plus nous retrouver dans pareille crise sanitaire a réactivé les débats sur le fameux « principe de précaution ». Né en Allemagne dans les années 1970, son destin est emblématique d’une relégation dangereuse dans l’opinion publique, des errements du politique et de choix sanitaires irresponsables et dictés par l’économique.

Où est-Il donc passé ?

Un Dieu « anti-pandémique », un Dieu « post-pandémique » ou un Dieu « dans la pandémie » ?
Ce qui est en jeu dans la crise actuelle n’est — ni plus ni moins — que notre image de Dieu : qui est le dieu sur lequel se fonde ma foi ?
La réflexion de Michael P. Moore, franciscain et théologien résidant en Argentine

Pâques en pandémie

« Chaque jour est le premier jour de la Pâque, où Jésus s’unit aux innombrables martyrs et témoins de la vie, il se fait proche de vous et vous dit : “N’ayez pas peur” ».
Une méditation du théologien basque José Arregi

Les pleurs et le cri : « Que cessent toutes les guerres ! »

« Je pense à toutes ces personnes qui pleurent : des personnes isolées, des personnes en quarantaine, des personnes âgées seules, des personnes hospitalisées et des personnes en thérapie… ».
Lors de la messe de ce dimanche 29 mars, le pape François a adressé ses pensées à tous ceux qui pleurent à cause de la pandémie.
Et puis, à l’Angelus, a lancé un appel pour un cessez-feu global et immédiat.
Ici la vidéo de la messe et le texte de son homélie.