Pape François

Craindre et espérer

Pourquoi reprendre ces deux verbes qui ont rythmé notre temps de l’Avent alors que nous traversons le Carême ? Quelle mort avons-nous à craindre avant de parvenir à espérer une résurrection,…

Noël au pays des ombres. Lettre de Damas

« Aujourd’hui, nous vivons Noël dans l’obscurité, les rues sans lumière, éclairées par les phares des voitures… Pour la plupart pas de chauffage, pas d’électricité, sans parler de ceux qui fuient les combats et cherchent refuge ».
« Cette obscurité ne nous rapproche-t-elle pas de ce que fut la réalité de la naissance du Seigneur : Lui qui s’est fait SDF, Lui qui a été contraint à l’exil, Lui qui à sa naissance a été recherché par le pouvoir politique… »
L’espérance de Noël dans les paroles d’un petit frère de Jésus, notre ami, qui vit en Syrie depuis de nombreuses années.

« L’atelier familles » au service des familles diverses

Le synode sur la famille est déjà loin, suivi par l’exhortation « La Joie de l’amour » ou « Amoris laetitia » du Pape François. Mais l’atelier reprend son travail : quelles orientations prendre désormais ? Quels axes d’action ? Quel nom ?
Robert Picard, membre de l’atelier, a fait un état des lieux « post-synode » que nous vous communiquons. Il s’appuie sur de nombreux documents, à commencer par celui du cardinal Kasper.

Laudato si’… on continue

Depuis février dernier, un groupe d’une quinzaine de personnes a travaillé, chapitre après chapitre, l’encyclique Laudato si’ du pape François. Il a décidé de continuer à se retrouver pour approfondir…

Fête de la Création

Depuis plusieurs années, septembre est proposé à tous les chrétiens d’Europe — protestants, orthodoxes et catholiques — comme le temps de la Création. C’est l’occasion de réfléchir sur les merveilles du cosmos et sur les blessures que l’homme inflige chaque jour à la nature.
À la suite du pape François, le groupe qui — à Saint-Merry — étudie chaque mois l’encyclique Laudato Si’ à lancé l’initiative d’une Fête de la création.
Venez nous rejoindre le 25 septembre !

Vive le pape !

« Sans doute, le savez-vous déjà, mais il faut le redire. Devant la foule rassemblée place Saint-Pierre, le pape a raconté hier sa visite de la veille dans un camp de réfugiés sur l’île grecque de Lesbos ».
La chronique de Bernard Guetta sur France Inter, 18 avril 2016

Alep : lettre au Pape François

Actuellement, l’aviation russe bombarde massivement notamment la ville d’Alep, tuant indistinctement des femmes, des hommes et des enfants. Peu importe qu’ils soient chrétiens, musulmans sunnites ou alaouites. Cette violence délibérée n’a rien à voir avec ce qui était le motif de l’intervention russe en Syrie, la lutte contre le terrorisme de l’Etat islamique. Ces bombardements ne font qu’ajouter de la barbarie aux barbaries conjointes de Daech et du pouvoir syrien.

Appel à la solidarité

Voici où nous en sommes pour l’accueil d’une famille de migrants, en réponse à l’appel du pape François.
Les premières adhésions sont encourageantes. Mais la mobilisation de toute la communauté du Centre Pastoral Saint-Merry est plus que jamais nécessaire.
Nous attendons vos promesses de don !

S’engager, maintenant

Vous avez applaudi à l’idée que notre communauté réponde à l’appel du Pape François  en accueillant une famille qui a dû fuir son pays d’origine. Chacun de nous pourra librement participer à cet accueil selon ses possibilités. Néanmoins, pour entrer dans le concret, nous avons besoin d’avoir une vision claire du budget dont nous disposons. La promesse de don ci-dessous nous permettra de connaître votre participation, et de prévoir ainsi le budget sur lequel nous pouvons démarrer, sachant que nous allons faire connaître notre action autour de nous.
Téléchargez le formulaire

Centre pastoral Halles-Beaubourg. Cap 2025

« Dès sa création en 1975, le Centre Pastoral Halles-Beaubourg (CPHB) à Saint-Merry s’est appuyé sur quatre piliers pour développer et vivre l’Évangile dans la ville : l’accueil, la solidarité, l’art et la liturgie. Son premier défi, la créativité.
Mais, dans le même temps, les changements dans le monde ont été vertigineux et se sont succédés à un rythme de plus en plus accéléré dans tous les domaines ».
Comment, dans ce contexte nouveau, être témoins de l’évangile ?
Voici la version brève du Texte d’orientation qui nourrira le débat lors de la prochaine Assemblée Générale du Cphb, le 8 novembre

Quelle Église pour demain ?

Il y a quarante ans, par initiative du cardinal Marty et de quelques pionniers (Xavier de Chalendar, Jean-Claude Thomas…), naissait le Centre Pastoral Halles-Beaubourg : non pas une nouvelle paroisse, mais une forme différente de présence des chrétiens au cœur d’une ville en pleine mutation. Il s’agissait d’imaginer une Église ouverte aux quatre vents de l’histoire : à l’écoute du monde des arts et de la culture, capable d’expérimenter une réelle coresponsabilité entre prêtres et laïcs. Quarante ans après, nous voulons fêter cet anniversaire avec le regard tourné vers l’avenir.
Vous êtes tous invités du 8 au 11 octobre à Saint-Merry.
Voici le programme

Jacques Gaillot : « L’avenir est ouvert ! »

C’est beau de constater que, dans une institution comme l’Église, le pape François reste un homme libre. Ce n’est pas un homme d’appareil, il n’est pas pris par sa fonction, il est simple, il est comme il est. C’est quelqu’un qui écoute. Il ne recadre pas, il ne juge pas. Il aime se mettre à l’écoute de la réalité, quel que soit le sujet.