religieuses

Position scandaleuse

« Un moyen magnifique pour celle qui se dit Église du Christ et catholique (universelle sans les femmes là où s’exerce la gouvernance de l’Eglise ! ) serait de reconnaître ses graves fautes vis-à-vis de toutes les femmes dans le monde et ainsi d’avoir une position de justice, de reconnaissance de l’ Évangile, c’est-à-dire du caractère universel de la voie ouverte par Jésus ».
De Marie-Thérèse Joudiou

Le rang du fond !

Au synode, en octobre dernier, elles occupaient le rang du fond. Elles étaient trois religieuses parmi les dix-sept personnes individuelles invitées, à côté des dix-sept couples mariés.