Saint Merry

Ziad à Paris : quand l’obstination paie

Enfin Ziad Medoukh a pu sortir de Palestine !
Avec lui et ses étudiants, nous avons chaque mois un échange par Skype entre Saint-Merry et Gaza. Ziad est responsable du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza, et coordinateur du Centre de la paix de cette université.
Après avoir été bloqué pendant 4 ans à Gaza, il est de passage à Paris. Le 22 novembre, un prix de poésie lui a été remis à la Mairie du 9ème arrondissement.

Un dimanche « ordinaire »

Dimanche, en route pour Saint-Merry, le RER B tarde donc lecture de Boèce, ses Consolations philosophiques, réconfortantes par ces temps de joutes politiques binaires, minables. À Saint-Merry, une tour de…

Fête de la Création

Depuis plusieurs années, septembre est proposé à tous les chrétiens d’Europe — protestants, orthodoxes et catholiques — comme le temps de la Création. C’est l’occasion de réfléchir sur les merveilles du cosmos et sur les blessures que l’homme inflige chaque jour à la nature.
À la suite du pape François, le groupe qui — à Saint-Merry — étudie chaque mois l’encyclique Laudato Si’ à lancé l’initiative d’une Fête de la création.
Venez nous rejoindre le 25 septembre !

Street art. Prise de paroles

« Le Street Art ou art urbain est crée et s’expose dans la ville, dans les rues, sur les murs. C’est un mode de protestation, de résistance souvent ironique ou humoristique adressé à un certain ordre social et politique…
C’est une prise de paroles sous forme graphique ».
Un article de Marie-Thérèse Joudiou et les témoignages d’Élisabeth et Marguerite, de l’accueil

Que sont nos amis devenus ?

Cela fait trois ans maintenant que notre petite équipe (ou « groupe » ?) s’est formée. Nous avions déjà lancé un appel sur le site saintmerry.org le 30 décembre dernier. Aujourd’hui nous avons rassemblé 34 adresses de personnes ou de couples que l’on ne voit plus le dimanche à Saint-Merry. Une vingtaine de personnes-relais s’efforcent de maintenir un lien, par le téléphone, la poste, internet… ou par des visites.

Saint-Merry en chantier

Grands et petits chantiers de l’église et du presbytère, champs d’intervention respectifs et souvent croisés de la ville et de « l’affectataire », attention quotidienne au chevet de ce beau bâtiment — et fierté de ceux qui participent à cette restauration. Ne ratez pas le chantier de ceux qui refont les vitraux, tout là-haut ! Ne manquez pas la vue de la place de Niki de Saint-Phalle et de Beaubourg du haut de Saint-Merry !

Accueil le jour de Noël

Si cette crèche est présentée comme un travail d’artistes ayant œuvré autour de la COP21 (bois recyclé…) les regards et les jugements changent…Le champ de l’imaginaire de chacun s’ouvre et les paroles se délient.

« Hop, ça sort ! » Paroles d’enfance

« Si vous n’aimez pas “les mots d’enfants”, n’allez pas plus loin. Mais moi, depuis que j’ai entendu parler le premier de nos enfants, puis nos petits-enfants, j’aime saisir rapidement, et discrètement, les paroles qui sortent de leur bouche et s’envolent comme des papillons qui ne vivent qu’une journée ».
Petit catalogue de mots tendres et drôles dans la chronique de Jean Verrier

Centre pastoral Halles-Beaubourg. Cap 2025

« Dès sa création en 1975, le Centre Pastoral Halles-Beaubourg (CPHB) à Saint-Merry s’est appuyé sur quatre piliers pour développer et vivre l’Évangile dans la ville : l’accueil, la solidarité, l’art et la liturgie. Son premier défi, la créativité.
Mais, dans le même temps, les changements dans le monde ont été vertigineux et se sont succédés à un rythme de plus en plus accéléré dans tous les domaines ».
Comment, dans ce contexte nouveau, être témoins de l’évangile ?
Voici la version brève du Texte d’orientation qui nourrira le débat lors de la prochaine Assemblée Générale du Cphb, le 8 novembre

Saint-Merry. Horizon 2025

« C’est dans cette ville en changement perpétuel, à la fois Babel et Jérusalem… c’est dans ce carrefour d’échanges multiples et de créations que s’inscrit le témoignage de notre communauté : celui d’une Église de la proximité et de la rencontre, une Église fraternelle, créative et inventive, une Église du partage, toujours en mouvement vers ces périphéries existentielles que le pape François nous indique comme les lieux privilégiés pour l’annonce de l’Évangile. Une Église où la recherche artistique, la beauté et la créativité ouvrent de nouveaux chemins vers l’homme et vers Dieu »
Le Texte d’Orientation Pastorale de la communauté de Saint-Merry. À lire et à télécharger ici

Quelle Église pour demain ?

Il y a quarante ans, par initiative du cardinal Marty et de quelques pionniers (Xavier de Chalendar, Jean-Claude Thomas…), naissait le Centre Pastoral Halles-Beaubourg : non pas une nouvelle paroisse, mais une forme différente de présence des chrétiens au cœur d’une ville en pleine mutation. Il s’agissait d’imaginer une Église ouverte aux quatre vents de l’histoire : à l’écoute du monde des arts et de la culture, capable d’expérimenter une réelle coresponsabilité entre prêtres et laïcs. Quarante ans après, nous voulons fêter cet anniversaire avec le regard tourné vers l’avenir.
Vous êtes tous invités du 8 au 11 octobre à Saint-Merry.
Voici le programme

Jacques Gaillot : « L’avenir est ouvert ! »

C’est beau de constater que, dans une institution comme l’Église, le pape François reste un homme libre. Ce n’est pas un homme d’appareil, il n’est pas pris par sa fonction, il est simple, il est comme il est. C’est quelqu’un qui écoute. Il ne recadre pas, il ne juge pas. Il aime se mettre à l’écoute de la réalité, quel que soit le sujet.

« Les migrants sont la chair de l’Eglise »

« Les migrants sont la chair de l’Eglise »

Le 1er septembre le Pape François a reçu Mgr Jacques Gaillot au Vatican.
Daniel Duigou, qui accompagnait l’ancien évêque d’Évreux, nous propose ici le récit de cette rencontre… qui a été aussi l’occasion de présenter au Pape notre communauté