Sophie Volland

Lisez que je vous aime

« Dans l’ombre, je ne vois pas ce que j’écris, je ne vois même pas si j’écris. Partout donc où vous ne verrez rien d’écrit, lisez là que je vous aime. »
Une lettre de Denis Diderot à Sophie Volland, sa maîtresse, et les ruses de la mémoire dans le nouvel article de Jean Verrier