synode sur la famille

« L’atelier familles » au service des familles diverses

Le synode sur la famille est déjà loin, suivi par l’exhortation « La Joie de l’amour » ou « Amoris laetitia » du Pape François. Mais l’atelier reprend son travail : quelles orientations prendre désormais ? Quels axes d’action ? Quel nom ?
Robert Picard, membre de l’atelier, a fait un état des lieux « post-synode » que nous vous communiquons. Il s’appuie sur de nombreux documents, à commencer par celui du cardinal Kasper.

Renouveler nos pratiques

A l’approche de l’ouverture de la deuxième phase du Synode sur la famille, notre discernement de la parole de Dieu nous invite à renouveler nos pratiques vis-à-vis des familles au sein de notre communauté.
Un document du centre Pastoral Halles-Beaubourg

Lettre au cardinal André Vingt-Trois

Lors de l’assemblée des équipes synodales du diocèse, le Cardinal André Vingt-Trois a déclaré que « La mission de l’Église est de tenir la main des gens et de les aider à marcher ». Notre Atelier « Synode sur la famille » vient de lui adresser une lettre pour le remercier de ses propos bienveillants. Et aussi pour lui poser une question : « Comment manifester envers tous une pastorale de miséricorde si les règles demeurent et si la doctrine reste immuable ? »

Intervention du Cardinal André Vingt-Trois

« Sommes-nous prêts à accepter que notre modèle familial ne soit pas universel ? » Voici une des paroles prononcées par le Cardinal André Vingt-Trois qui avait réuni, le 18 juin, les équipes paroissiales constituées autour du Synode sur la famille. Les 65 à 70 paroisses (sur 106 à Paris) où une « équipe synodale » a fonctionné étaient représentées par 180 à 200 personnes. Face à l’ébranlement social que nous vivons, l’Église n’a pas de solution si ce n’est de demander aux communautés chrétiennes d’accueillir et d’assumer l’expérience particulière des uns et des autres.

Ouverture ou blocage ? Un nouveau texte du théologien I. Berten

Ouvertures ou blocages ? Quels mots décriront les travaux de la deuxième partie du Synode sur la famille qui se déroulera en octobre prochain ? Le théologien belge Ignace Berten – que nous avions invité à Saint-Merry le 19 mai – en précise les enjeux dans un nouveau texte intitulé : « Synode sur la famille : ouvertures ou blocages ? ».
L’accès des divorcés-remariés à l’eucharistie et les unions homosexuelles continuent à alimenter le débat depuis le synode d’octobre dernier. Ignace Berten pense qu’il sera impossible de prôner la miséricorde sans changer de doctrine…