Uruguay

AU STADE DE LA VIOLENCE

« Même sans s’intéresser au football, chacun a vu les images passées en boucle ou entendu les commentaires autorisés relatant les heurts spectaculaires qui ont précédé les premières rencontres de l’Euro 2016 notamment entre Russes et Anglais à Marseille. Comme si ces affrontements gratuits et sanglants participaient d’une dérive qui touche ce sport gangrené depuis deux décennies ».
La chronique d’Alain Cabantous