virus

L’apocalypse qui vient

Qu’est-ce que l’Esprit dit à l’Église en ce temps de pandémie ?
Quelle est la véritable révélation du moment que nous vivons ?
« Annoncez le Jubilé universel du repos de toutes les créatures, le pardon des dettes. Ne vous trompez pas. Cette pandémie n’est pas le châtiment d’un Dieu Suprême », répond le théologien espagnol José Arregi dans ce texte qui a la saveur et la force de la prophétie.

LES APPRENTIS SORCIERS

L’hypothèse la plus avancée pour l’origine de l’épidémie est la transmission du virus par un contact entre chauves-souris, pangolins et humains lors d’un trafic d’animaux pendant un marché en Chine. Mais cette chaine de transmission funeste a eu le mérite d’attirer notre attention sur une autre réalité.

Les pleurs et le cri : « Que cessent toutes les guerres ! »

« Je pense à toutes ces personnes qui pleurent : des personnes isolées, des personnes en quarantaine, des personnes âgées seules, des personnes hospitalisées et des personnes en thérapie… ».
Lors de la messe de ce dimanche 29 mars, le pape François a adressé ses pensées à tous ceux qui pleurent à cause de la pandémie.
Et puis, à l’Angelus, a lancé un appel pour un cessez-feu global et immédiat.
Ici la vidéo de la messe et le texte de son homélie.