voir

« Comment tes yeux se sont-ils ouverts ?»

Jésus dit : cet homme frappé par le malheur n’est pas coupable. Ses parents ne sont pas coupables. En fait, il n’y a pas de coupable. Le malheur est là et pas de coupable. Que faire ? Que penser ? Attendre, espérer…une transformation, une issue ? Quel courage dans cette attente-là. Quel courage ou plutôt quelle confiance faut-il avoir pour être dans l’espérance au cœur des ténèbres.