Geneviève Esmenjaud, à droite

« Tout est offert ». Hommage à Geneviève Esmenjaud

«  Il est là m’attendant, je ne le voyais pas… Tel un arbre au printemps », écrivait Geneviève Esmenjaud en 2015. Elle est aujourd’hui dans « la douce lumière pascale », devant le Seigneur, qu’elle voit.

Geneviève Esmenjaud nous a quittés jeudi matin 30 avril 2020, « tranquillement » nous dit sa fille. Depuis quelques temps très handicapée, elle aspirait à mourir. La voilà exaucée. Mais nous, nous la pleurons.

Daniel Duigou, qui a préfacé le livre poignant qu’elle a écrit en fin de vie, Je suis née une seconde fois ( chez Pygmalion ), m’écrit : « Une femme si sensible, si intelligente… bouleversé. Je remercie le ciel de m’avoir permis de rencontrer de telles figures en venant à Saint-Merry. Une grâce. » Oui ce fut une grâce d’avoir avec nous Geneviève. Elle a commencé sa vie dans notre Communauté en 1977 avec Xavier de Chalendar, qui l’a abondamment sollicitée pour des articles dans « Aujourd’hui des Chrétiens ». Elle n’a jamais cessé de nous donner de beaux textes qu’on trouve sur notre site, dont le dernier « Le défunt  », un testament ?

Nous lui devons tous beaucoup. Elle a soigné beaucoup d’entre nous avec la méthode Vittoz qui l’a elle-même sauvée quand elle a décidé à 50 ans de devenir une femme libre, de ressusciter. Oui cette belle âme est pour jamais une figure de notre Communauté. Merci Geneviève d’avoir été celle que tu as été. Tu t’es acquittée de la vie, la vie en abondance. Maintenant nous comptons sur toi pour nous donner un coup de main dans nos passages difficiles. Tous nous t’admirons et nous t’aimons et nous rendons grâce à Dieu de t’avoir connue.

Danielle Mérian

Je veux rendre hommage à Geneviève Esmenjaud qui a été la première, parmi les membres de la communauté de Saint-Merry, à se joindre à la prière organisée par l’association David et Jonathan, lorsque celle-ci a été accueillie officiellement par décision de l’Équipe pastorale d’alors. Geneviève ne s’est pas contentée de rester au fond du chœur en observatrice distante, elle s’est rapprochée de nous pour nous parler, nous rencontrer, nous accueillir. C’est elle qui nous a fait sentir accueillis par ses mots, son attitude généreuse. Depuis, d’autres sont venus à cette prière du 2e vendredi — qui fait partie à part entière des rendez-vous de la communauté — comme Jacqueline C., devenue une habituée. L’intégration de David et Jonathan à Saint-Merry a fait son chemin, même si certains préjugés gardent la peau dure. Merci, Geneviève, de ta générosité ! Entre dans le repos et cette vie éternelle pour laquelle tu t’es si bien préparée !

 Gerardo Ramos

Ici vous trouverez les textes de Geneviève Esmenjaud écrits pour notre site : http://saintmerry.org/category/chroniques/lhomme-qui-marche/
Et un poème, du jeudi saint 2015 : « L’arbre aux sourires »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.