Transformer le monde du travail pour plus de sens, de dignité…

A plusieurs reprises, le pape François a dénoncé l’organisation moderne du travail, et il devrait publier un texte important à l’occasion du centenaire de l’organisation internationale du travail (OIT). Dans le cadre des Ateliers de la verrerie, Jacques Debouverie nous propose deux rencontres sur ce thème.

Souffrance au travail, harcèlement, burnout, déresponsabilisation, management stressant, course sans fin à la performance, déséquilibre vie professionnelle / vie personnelle… Les jeunes générations actives ressentent vivement ces tensions. Elles se demandent comment réformer le travail et l’entreprise pour plus de dignité, de reconnaissance et de sens ? D’autant que les défis environnementaux (climat, pollution, biodiversité, énergie, responsabilité sociétale) soulignent l’urgence d’une transformation du monde du travail.

Sur ce thème, deux propositions complémentaires d’information, d’échanges et de débats.

Un colloque international organisé par le CERAS : Quel travail pour une transition écologique solidaire ?

Le CERAS organise un colloque international de 2 jours et demi avec une cinquantaine d’intervenants : chercheurs, leaders associatifs, syndicalistes, élus… venant de différents pays. 20, 21, 22 mai – dans les locaux de l’Unesco – inscription sur travailecologieparis2019.com – PAF : 100€.

 

 

Un débat le lundi 3 juin 20h à Saint Merry : Reconsidérer le travail : sens et dignité.

Une soirée-débat des ateliers de la verrerie avec Marc Deluzet, ex secrétaire confédéral CFDT, auteur de « La grande transformation de l’entreprise », Gilles Vermot-Desroches, cadre dirigeant Schneider Electric, ancien président Scouts et Guides de France, auteur de  « Le printemps des Millenials », et une responsable « jeunes professionnels » du MCC, le lundi 3 juin 20h à Saint Merry – entrée libre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.