Trouver refuge en France ? Rudy et Adam racontent…

Tous les deux mois, un lundi soir à 20 h, à St Merry, le RCI invite un grand témoin pour une conférence-débat sur les questions d’immigration. Un lundi de décembre 2018, ce sont deux jeunes migrants qui ont raconté leur chemin d’intégration en France : l’un, RUDY, comme migrant en situation régulière, l’autre, ADAM, comme Réfugié statutaire. Paroles à lire, à écouter, à méditer ?

Ce 10 décembre 2018, dans le cadre des lundis du R.C.I. (Réseau Chrétien Immigrés), Rudy et Adam, deux jeunes réfugiés, retracent leurs parcours jalonnés d’embûches mais parsemés, çà et là de petits cailloux blancs de solidarité et d’entraide. Coup de projecteur sur des vies pas tout à fait comme les autres… !

« Je m’appelle Rudy, j’ai 25 ans et je viens du Bénin, un tout petit pays d’Afrique de l’ouest, situé entre le Nigéria et le Togo. L’obtention d’un visa long séjour étudiant en France est liée à l’excellence de mon parcours scolaire antérieur.

Aujourd’hui je suis doctorant en Géopolitique et travaille à temps partiel à la fac, notamment en qualité de chargé de TD.

J’ai fait de belles rencontres, à la faculté, dans les associations – tel le R.C.I. – dans différents cercles. Je suis très reconnaissant de la bienveillance, la disponibilité et de l’ouverture d’esprit et de coeur d’un grand nombre de personnes. Si vous saviez combien elles m’ont accueilli,  aidé et soutenu dans tous domaines, les études, le logement, la vie quotidienne, les loisirs… !

Etre un étranger, en effet, c’est loin d’être une sinécure et c’est souvent une galère…Par exemple  le renouvellement du titre de séjour est une entreprise chronophage et coûteuse, apparentée à un long et difficile parcours du combattant.

Puissent se lever des personnes soucieuses de lutter aux côtés des réfugiés et migrants ! »

« Moi, Adam, je suis originaire du Soudan,  et en France depuis trois ans. Je parle l’arabe, le soudanais du Darfour et l’anglais.  Je me débrouille assez bien en français, je possède le diplôme du D.E.L.F. (Diplôme d’Etudes en Langue Française)

Oui, j’ai traversé bien des galères !   J’ai vécu dans la rue six mois, dans l’attente de l’obtention du statut de réfugié. Puis l’association « La Mie de Pain », visant le passage de l’urgence à l’insertion, m’a offert un hébergement.

Sur ma route des rencontres avec des  gens formidables, généreux et solidaires. Ces chrétiens m’ont redonné de l’espoir et le goût de vivre. Vous imaginez ma chance ! Grâce à leur soutien j’occupe un logement dans une HLM de la ville de Paris.

Pour le moment j’exerce un petit boulot à la RATP. Je n’ai pas envie d’en rester là. Je veux réaliser mon rêve et devenir mécanicien automobile. J’emploie toutes mes forces pour y parvenir.

Je vous confie également mon ambition de décrocher le permis de conduire.

Un très grand merci à tous ceux qui m’ont entouré et soutenu, inlassablement. Je leur dois beaucoup. »

Maïto

 

Pour en savoir plus :
http://reseau-chretien-immigres.fr

 

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.