U

Un souffle de passé éclaire notre avenir. Street-art à Saint-Merry

C’est pourquoi, avec ce recul sur l’évènement, nous vous proposons de revoir le film “Street art à saint Merry” de Clem (Clément Gourand de saint Merry, artiste lui-même). Avec quelques indications pour regarder ce film :

Avoir un oeil accueillant, sans jugement. Se laisser être dérangé. Lâcher nos schémas préfabriqués.
Bien tendre l’oreille. Regarder vraiment les visages.

Visionner plusieurs fois.
Noter ce qui vient à l’esprit sans volonté de dire des choses bien construites
Laisser entrer en soi ce qui vient de moments de vie du monde dont nous faisons partie.

Des éléments de langage chrétien disséminés sont présents. Comme une sorte de folkorisation de mots et représentations d’un passé chrétien. Mais s’ils sont là ce n’est pas à la légère.

Observer la douceur des visages des artistes, de membres du centre pastoral, des passants. L’émotion affleure souvent.
Est-ce que cela fait des chrétiens tout ça?  Non, mais des humains se révélant à eux-mêmes… La suite ne nous appartient pas. Ni l’oeuvre de Clément Gourand.

MTJ

Ecoutez bien ! Une artiste : « C’est la première fois qu’on m’autorise à présenter mon Christ dans une église »…

CatégoriesNon classé

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.