MESSAGE DE NOEL INTER-RELIGIEUX

Samia El Alaoui Talibi, responsable de l’Aumônerie musulmane des prisons, nous a envoyé ce beau message de Noël, "à partager sans modération avec nos frères et sœurs chrétiens".

Au nom de Dieu, Le Compatissant, Le Miséricordieux,

As-salam alaykum, La paix soit sur vous, Pax Vobiscum !

Chères amies et chers amis,

Nous vous souhaitons, à vous, à vos familles, ainsi qu’à toute la communauté catholique, un joyeux et paisible temps de Noël où vous commémorez la naissance de Jésus-Christ (sur Lui soit la paix), lui qui a dit : « Que la paix soit sur moi le jour où je suis né, le jour où je mourrai et le jour où je serai ressuscité » (Coran 19,34).

Nous prions le Seigneur des mondes pour que cette année 2019 puisse voir le caractère sacré et la dignité de la vie humaine être soutenus avant tout. Qu’elle puisse être une année d’humble repentance devant Dieu et de pardon mutuel à l’intérieur et entre nos communautés.

Amine, Amen.

Samia, pour l’Aumônerie musulmane des prisons

Samia El Alaoui Talibi, 54 ans, issue d’une famille de Tanger, mathématicienne de formation, est aumônière bénévole de la région pénitentiaire de Lille. Au départ de sa mission, en 2000, quand elle apprend que des détenues qui viennent de perdre un parent pendant leur incarcération souhaitent prier pour lui mais ne savent pas comment s’y prendre, elle décide de les initier. Elle travaille depuis dans les cinq établissements pénitentiaires du nord de la France et en coordonne vingt-deux. Plusieurs fois par semaine, elle rend visite aux détenues, parfois pour prier avec celles qui le souhaitent, mais sans faire de prosélytisme. Sa fonction lui fait découvrir des réalités nouvelles : « Je suis là pour les accompagner, quoi qu’elles aient fait. Jamais je n’aurais pensé prendre dans mes bras des filles lesbiennes ! Moi aussi j’ai avancé. Ces femmes m’apportent quelque chose, sinon je n’y retournerais pas. » (interview sur https://www.saphirnews.com/

On compte aujourd’hui 147 aumôniers musulmans en France, dont une dizaine de femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.