Une start-up près de chez vous

L'église saint-Merry n'est pas un garage, mais elle est pourtant une pépinière de start-up.

Une start-up est une entreprise nouvelle. Pour faire bref, elle repose non pas sur un produit à fabriquer (carottes ou avions), mais sur un concept, une bonne idée à développer (« communiquer en permanence avec ses amis » ça donne Facebook). Le lieu typique de naissance des start-up est un garage, pas une usine ou un bureaux, car l’économie de départ de ces entreprises n’est pas un lourd investissement en capital mais le plus souvent une improvisation avec les moyens du bord (c’est quand leurs créateurs les revendent qu’apparaît un gros capital). Les créateurs de start-up appartiennent en majorité à la « génération Y », on les reconnaît dans la rue avec leur fil d’écouteurs qui vont en Y des oreilles à la poche de la veste (on les appelle aussi « les jeunes »). Ils maîtrisent bien l’informatique, mais surtout ils aiment la vie.

 

Saint-Merry lors de projections vidéL’église Saint-Merry n’est pas un garage (même si certaines personnes qui y entrent lors de la préparation d’un concert ou d’une exposition ont parfois cette impression désagréable… mais inexacte). Pourtant, d’une certaine manière elle est une pépinière de start-up musicales. Déjà deux orchestres y sont nés : le Balcon (sur le concept de la musique amplifiée pour pouvoir être jouée partout, aller voir sur le site web) qui poursuit sa belle carrière nationale et internationale, et l’ONCEIM (sur le concept de la musique improvisée, aller voir sur le site web et sur celui des Rendez-vous Contemporains de Saint-Merry ). Il est encore en résidence à Saint-Merry, et entame sa belle carrière nationale et internationale. Dans les deux cas le succès a été immédiat. Ainsi, la petite dernière nous donne beaucoup d’espoir : le collectif SOUFFLE, découvreurs de musiques nouvelles et de vidéos exploratrices du monde passionnant dans lequel nous évoluons tous (pour faire connaissance aller bien sûr sur Facebook « SOUFFLE collectif »). Ce collectif (dans mon temps on disait association, mais je ne suis pas Y) redonne de l’air à l’Accueil musical de Saint-Merry (100 concerts par ans les samedi et dimanche, aller voir le site web ou la page Facebook) et aux concerts d’Orgues et Musique au service de la restauration de l’orgue, et nous embarque dans l’univers incandescent de la vidéo (dernière journée exceptionnelle : les projections d’une dizaine de films de Vincent Moon sur les musiques sacrées à travers le monde).

 

Que retenir de cela ? Que les nouvelles générations ont une créativité énorme, et qu’on peut, ou même qu’il faut leur faire confiance pour changer le monde, à commencer par notre pré carré CPHB. Que si les concepts sont venus des jeunes, les moyens du bord pour les mettre en œuvre sont venus en grande partie du CPHB. Le choix fait depuis la fondation dudit CPHB, d’avoir une gestion des ses locaux et de son budget selon des principes évangéliques de don, de gratuité, de bénévolat et de solidarité, et non d’une exploitation à notre profit de biens qui nous sont confiés gratuitement, est aussi une source de création et d’initiative dont on peut mesurer aujourd’hui la fécondité. Et enfin, que si ça marche pour le domaine très pointu de la musique contemporaine, et le domaine exponentiel de la vidéo, cela pourrait bien marcher aussi pour d’autres domaines tels que économie solidaire, communication, formation et pourquoi pas église… Pour cela, saurons-nous faire confiance aux jeunes et à leurs passions décoiffantes ?

Jacques Mérienne, fév 2014

Tags from the story
, , , ,

1 Commentaire

  • Quel est le taux de … survie des start-ups ? Que de désillusions … après la passion décoiffante ! On cherche donc de bons coachs . En êtes-vous un ?
    Ceux qui alimentent les start-ups, c’est le « capital-risque ». Où allez-vous chercher les fonds ?
    Enfin, pourquoi centrer les start-ups de Saint Merry sur la musique. En cette période de crise qui dure, n’y aurait-il pas plus d’urgence à lancer des start-ups … de solidarité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *