Vivre des Évangiles

« Une fraternité vivante se tisse au fil des réunions, riche de nos différences irréductibles, de nos ressemblances. Une fraternité affective certes, solidaire, mais aussi spirituelle. Ne nous choisissant pas, nous apprenons à recevoir l’autre comme un frère dans le Christ. Une fraternité en devenir, vécue différemment selon chacun ». La proposition du groupe « Vivre des Évangiles » à Saint-Merry

Groupe : Vivre des Évangiles

Depuis une année, notre petit groupe se réunit régulièrement avec motivation et plaisir. Ensemble nous avons écouté la Parole, celle du Christ, celle de l’autre, mais aussi la nôtre, balbutiante ou plus aboutie.

Nous avons écouté nos questions, nos doutes, nos avancées et nos convictions, nos cheminements et nos joies. L’hospitalité intérieure au Christ à l’autre, le partage, l’écoute authentique se sont renforcés. Le groupe se consolide fort des fragilités accueillies et de la foi de chacun.

fraternitéUne fraternité vivante se tisse au fil des réunions, riche de nos différences irréductibles, de nos ressemblances. Une fraternité affective certes, solidaire, mais aussi spirituelle. Ne nous choisissant pas, nous apprenons à recevoir l’autre comme un frère dans le Christ. Une fraternité en devenir, vécue différemment selon chacun.

Nous avons travaillé plusieurs textes de guérison physique psychique et spirituelle.

Avec la Parabole du Fils prodigue, ce sont nos complexes liens fraternels et filiaux qui ont été interrogés. Avec l’Aveugle né, plusieurs ont évoqué leurs guérisons reçues dans l’être et dans la foi ; comment font-elles avancer, rendent-elles plus vivant ?

Pourquoi certains lieux en nous résistent-ils, demeurant dans la blessure ou le doute ? Quelle est la place du péché, de la culpabilité, dans nos vies ? Ce débat a été passionné, révélant des conceptions divergentes.

Enfin, c’est la vie amoureuse et son cortège de blessures qui a été convoquée avec la Samaritaine. Comment conjuguer nos aspirations affectives, demandes parfois extinguibles e réalités de l’amour humain, si faillible et limité ? La révélation du Christ nous enseigne que la source réside au plus intime de nous ; peut-elle seule nous combler ?

Chaque réunion se termine par l’échange des « perles » que chacun a récoltées pendant le partage et qui constitue notre prière.

Nous continuerons cette aventure le 3 ème mercredi de chaque mois !

Le groupe est encore ouvert, dans une certaine limite du nombre de participant

Pour s’inscrire merci d’appeler le secrétariat de Saint-Merry ou de m’envoyer un mail à l’adresse suivante annemariesaunalatfree.fr

Anne-Marie Saunal et le groupe

 

 

Tags from the story
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *