Emmaüs.Caravaggio Pinacoteca di Brera Museum in Milano

Vous avez été appelés à la liberté

Dimanche 30 juin 2019

Première lecture   (1 R 19, 16b.19-21)
« Élisée se leva et partit à la suite d’Élie »
Psaume  (Ps 15 (16), 1.2a.5, 7-8, 9-10, 2b.11)
Dieu, mon bonheur et ma joie !
Deuxième lecture  (Ga 5, 1.13-18)
« Vous avez été appelés à la liberté »
Évangile (Lc 9, 51-62)
« Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem »
« Je te suivrai partout où tu iras »

 

Qui d’entre nous n’a pas eu cette expérience, rencontrer lors d’un voyage des personnes inconnues qui vont nous marquer, parfois de manière définitive, pour le reste de notre vie ? C’est pourquoi on peut dire que le chemin n’existe pas. On le fait, on le crée en marchant avec l’autre, avec les autres : en se rapprochant, en l’écoutant, en s’intéressant à lui, à elle. Et du coup en s’enrichissant de leur histoire, de leur vie, de leur force. En recevant et en donnant, en partageant et en faisant ainsi le chemin, en créant de la sorte la route.

Dans quelques jours commence le tour de France. La grande boucle. Le chemin est bien tracé, la route parfaitement balisée. Face à l’effort immense que vont faire les coureurs, leur nourriture est choisie avec soin et calculée au milligramme. Et il n’est pas question de faire le ramadan ni carême pendant la course. Le repas du Seigneur qu’Ana et Andreas font partager avec nous pour la première fois a cette fonction, cette mission. Nourrir les coureurs de la grande boucle de la vie, celle des disciples de Jésus. Leur donner la force, l’énergie et le courage d’aimer les autres comme eux-mêmes, et davantage. La vigueur et l’ardeur d’aimer, tout simplement. Comme enfants qu’ils sont encore, ils ont besoin de nous tous pour les accompagner. C’est pour cela aussi que nous partageons le repas du Seigneur.

Méditation à la manière d’une prière eucharistique.

Dieu et Père de tous, nous voici réunis à ton invitation, autour de la table du Seigneur Jésus. Réunis pour te rendre grâce, autrement dit pour te remercier. Ce n’est pas un protocole obligé, un formulaire vide. Te remercier et te louer pour tout ce que tu as fait et tu fais pour nous c’est vital. Oui, nous vivons parce que nous te louons et nous te louons pare que nous vivons. Et il y a de quoi car tu es la source de notre monde, donc de nous aussi. La source de la création, si belle, si bonne et si pleine de mystères et de surprises même quand elle a tendance à chauffer un peu trop.

Nous te remercions surtout pour Jésus, ton Fils notre Seigneur lequel, ennoyé par toi, nous a fait un cadeau extraordinaire, pas du tout quelconque : le don de sa propre vie, transmise de la manière la plus simple et sobre dans le pain et le vin, nourriture pour tous Pour Lui et par Lui nous te remercions et nous te chantons.

Ce qui est extraordinaire dans ce cadeau, dans ce repas c’est qu’il ne fut pas sans effort car il a donné sa vie en acceptant la croix, non pas par plaisir mais comme conséquence de la mission que tu lui avais confiée. Et son repas est l’actualisation permanente de ce sacrifice, de ce don fait pour nous et pour tous. Grâce à ta puissance tu l’as ressuscité par ton Esprit en en faisant le premier des Vivants. Que ce même Esprit fasse pour nous de ce pain et de ce vin les signes de son corps, de son sang. Lui

En effet nous faisons son mémorial, l’actualisation de sa vie de sa mort et de sa résurrection en attendant dans la joie son retour.

La route est longue et il nous reste encore beaucoup de cols à franchir et de plaines à parcourir. Le ravitaillement c’est le repas du Seigneur. Que tous ceux qui en goutent, que tous ceux qui partagent le repas du Seigneur deviennent Un corps, le corps du Christ. Une Eglise ouverte à la différence, une Eglise pas dogmatique mais qui sait que le sens est dans les nuances, dans les différences. Qu’Ana et Andreas parcourent leur chemin dans la joie et la découverte des autres, dans l’attention à tous ceux qu’ils vont rencontrer dans la vie, dans leur écoute et le partage. Bref dans l’amour du Christ. Et que nous soyons là pour les aider et qu’ils nous aident par la fraicheur de leur vie et de leurs découvertes. Qu’ils grandissent dans la paix, la joie et la justice.

Nous te prions pour les vivants et pour les morts, particulièrement pour Mr.  Jacques Audollent

 

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.