Vous êtes des fils

Après avoir vu,
ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé
au sujet de cet enfant.

Dimanche, 1 er Janvier 2017

1ère lecture : « Ils invoqueront mon nom sur les fils d’Israël,
et moi, je les bénirai » (Nb 6, 22-27)
Psaume : Ps 66 (67), 2-3, 5, 6.8
2ème lecture : « Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme » (Ga 4, 4-7)
Evangile : « Ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né.

Quand fut arrivé le huitième jour, l’enfant reçut le nom de Jésus » (Lc 2, 16-21)

Mot d’accueil

Bonjour et bienvenue à toutes et à tous,
les fidèles de la Communauté, et les amis de passage.

Nous sommes peu nombreux de matin.
C’est probablement l’effet combiné du froid,
des réjouissances trop arrosées d’hier soir
et des retrouvailles en famille,
qui favorisent les rencontres loin de Paris.

Mais dans toute cette agitation de la période des fêtes de fin d’année,
nous sommes invités à faire silence et à entendre une parole de paix,
celle de Dieu qui nous envoie sa grâce par la personne de son fils.

En cette fête de Marie, mère de Dieu,
nous sommes toujours remplis de la joie de Noël,
comme s’il nous fallait du temps
pour accueillir cette bonne nouvelle de la naissance d’un sauveur.
Mais aujourd’hui, nous faisons un pas de plus.
Non seulement nous rendons gloire à Dieu
pour le fils qu’il nous envoie, mais bien plus,
Dieu lui-même fait de nous ses propres fils.

Alors, comme Marie qui méditait ces événements dans son cœur,
entrons dans cette célébration
en nous laissant habiter par la présence apaisante de Dieu.

Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse.

Vincent Moreau

Commentaire

Aujourd’hui 1 er Janvier, c’est le jour de beaucoup de choses…
1 er Janvier, jour de l’An, jour des vœux à échanger ;
en même temps, c’est un Dimanche, jour du Seigneur.
1 er Janvier, jour de la Paix ; fête de Marie, Mère de Dieu ;
jadis sur le calendrier, il était écrit Circoncision.

Je m’en tiendrai aux textes proposés par la liturgie…

Nous avons tout d’abord entendu, dans l’Ancien Testament,
une grande bénédiction donnée aux fils d’Israël par le Seigneur :
bénédiction et vœux de paix.
Le Seigneur s’intéresse aux enfants des hommes,
aux enfants de cette terre.

Puis le texte qui nous renvoie à la nuit de Noël :
les bergers – les petits, les pauvres –
qui vont voir ce que les anges leur avaient annoncé dans la nuit :
ils ont accueilli la nouvelle…
Comme eux nous avons entendu
et comme eux nous sommes invités à accueillir, pour nous,
ce don, ce petit enfant, et à repartir, comme eux,
dans notre quotidien, pour dire, témoigner, rendre grâce.

L’évangile nous dit aussi : Marie retenait tous ces évènements et
les méditait dans son cœur…
Je crois que c’est aussi à cela que nous sommes invités
et que ce temps du silence, de la rumination de la Parole,
de la méditation, est fait pour nous nourrir
et nous permettre à d’autres moments de dire,
de témoigner, de transmettre.
Intériorité / témoignage ne sont pas opposés.

Dans la lettre aux Galates, Paul nous dit
que Dieu a envoyé son fils,
pour que nous soyons adoptés comme fils.
Dieu veut habiter notre terre,
veut demeurer en chacun de nous :
à nous de laisser l’Esprit murmurer, crier le nom de Père.
Car Paul nous dit : vous êtes des Fils.

Hélène Perrin

Envoi

Dieu nous aime tellement qu’il a fait de nous ses propres fils et filles.
C’est cela la bonne nouvelle de Noël.
Alors, tous remplis de l’Esprit, soyons ces voyageurs de l’espérance
qui répandent la paix à travers le monde, qui en a bien besoin.
C’est le meilleur vœu que nous pouvons formuler en ce jour de l’an.

Vincent Moreau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *