A

Appel pour une contribution exceptionnelle de solidarité

Quelques membres de la communauté de Saint-Merry proposent cet appel à la solidarité. Ils sont bien conscients qu’il n’aborde qu’un aspect très partiel des inégalités générées par les confinements et autres restrictions des activités. 
Une réflexion plus large demeure nécessaire : quelles mesures pour permettre aux plus faibles ou aux plus vulnérables de rebondir ? Une véritable politique de redistribution sera-t-elle envisagée ? À quelles stratégies peut-on réfléchir aujourd’hui pour faire face à la dette dans quelques mois ? Quelles mesures seront-elles adoptées pour mettre en œuvre le principe de subsidiarité qui permettrait aux plus fragiles d’être partie prenante de la « construction du monde de demain » ?
Parce que la tâche est immense, il nous revient d’apporter une pierre pour que d’autres en apportent d’autres et qu’ainsi un monde moins inhumain se reconstruise.
Un chantier ouvert à tous ceux qui auraient envie de réfléchir sur ce thème, et d’y apporter leur pierre ! Isolé, chacun peut rêver. Ensemble nous pouvons construire. C’est un bon moyen d’affronter l’incertitude de la situation.

Appel pour une contribution exceptionnelle de solidarité COVID

À la suite des deux confinements, de nombreuses personnes se sont trouvées brutalement privées totalement ou partiellement de leurs ressources. Malgré la mise en place de dispositifs publics pour leur venir en aide, certaines situations sont dramatiques.
Pendant ce temps, pour une partie de la population (retraités, fonctionnaires titulaires, salariés en CDI, etc.) rien n’est changé. Ils ont perçu leurs pensions, traitements, salaires, émoluments divers, comme à l’habitude. Il faut s’en réjouir. Mais il paraîtrait logique d’exiger d’eux un effort envers ceux qui sont en difficulté.
C’est pourquoi, nous proposons que tous les ménages (à partir d’un certain seuil) dont les revenus n’auront pas diminué en 2020 soient taxés d’une « contribution » exceptionnelle de solidarité Covid en 2021 et peut-être en 2022.
Les redevables pourraient se libérer intégralement de cette contribution par un ou plusieurs dons en faveur d’associations ou Fondations (liste limitative) qui viennent en aide aux personnes en difficulté.
Si l’idée est retenue, il faudra en déterminer les modalités, notamment le montant et le seuil des revenus concernés. Celui-ci ne devra pas en rester à un niveau symbolique ; il ne devra pas non plus être « confiscatoire ».
Il nous paraîtrait souhaitable que ce dispositif de solidarité fasse l’objet d’une proposition de loi du parlement et dans l’idéal à l’initiative conjointe d’un député de la majorité, d’un député de l’opposition de droite et d’un député de l’opposition de gauche.

Guy Aurenche, Bruno René-Bazin, Robert Picard

P.-S. : Les personnes qui souhaiteraient diffuser plus largement cet appel ou qui voudraient participer à un approfondissement de la réflexion peuvent s’adresser à l’un des trois signataires.

  1. MT Joudiou says:

    Merci à vous trois. Votre proposition me parait bonne dans les conditions que vous énumérez, sans en exclure d’autres a priori.
    Réflexion déjà pour la communauté, au moins pour ceux ou celles qui pourraient et voudraient vous rejoindre car au-delà des “cafouillages” internes,(le mot est faible) à l’institution ecclésiale, l’appel des sociétés, le malheur pour beaucoup (les jeunes étudiants par exemple) sont urgents bien plus que les disfonctionnements scandaleux de l’Eglise.
    L’objectif qu’un dispositif de solidarité de cet ordre atteigne les décideurs responsables politiques est en effet le but à atteindre.
    Marie-Thérèse Joudiou. (Un avis parmi d’autres)

  2. Merci de cette super proposition !
    Je m’associe et vous demande quelle suite nous pourrions donner ?
    Je mets à votre disposition mes 2 mains et mon cerveau et suis prête à me mettre au travail pour avancer
    florence

  3. JACQUES-GABRIELLE PLAZANET says:

    desoolé de poser une question ici,

    habitué du site st merry , j’ai entrevu rapidement un article qui semblait fort interresant de bruno rené Bazin sur la PMA
    impossible de retrouver cette page,
    elle a disparue /
    si je ne rêve pas merci de m’aider à la retrouver

    bien cordialement

  4. Jeanne Bulté says:

    Guy Aurenche, Bruno René-Bazin, Robert Picard

    P.-S. : Les personnes qui souhaiteraient diffuser plus largement cet appel ou qui voudraient participer à un approfondissement de la réflexion peuvent s’adresser à l’un des trois signataires.

    Pourriez-vous nous communiquer les adresses mail des trois signataires afin de faciliter cette prise de contact ?

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.