Art

Quand l’art fait sourire au temps du confinement

« Parfois le confinement et la nécessité stimulent l’imagination et sont sources d’invention » (Jean Verrier). Internet fait exploser la créativité pour nous faire respecter les consignes, mieux que des affiches. Deux minutes de sourire par l’art, arrachées à la pesanteur du temps. Un clin d’œil de Voir et Dire.

N’ayez pas peur ! (2/3) La peur, de Goya à Kris Martin

Avec le mouvement des Lumières et la formation des États modernes, l’artiste gagne en autonomie. Il revisite les grands mythes, réexamine la condition humaine et parle de la peur autrement. Le surréalisme et la psychanalyse feront de même. Les contemporains créent encore d’autres esthétiques.

N’ayez pas peur ! (1/3) Représenter la peur dans l’art

L’injonction se retrouverait 365 fois dans la Bible. Une lecture méditative pour chaque jour ? Le temps du coronavirus durera moins, on peut l’espérer ! Mais, c’est une occasion de s’interroger : comment les artistes, notamment les peintres, ont-ils abordé la peur ?
Depuis des siècles, cette émotion est un objet esthétique. Pour quoi faire ? Trois grands dossiers pleins d’images.

Bon anniversaire « Voir et Dire »

Un anniversaire, cela se fête, même en temps de virus. Et celui-ci est particulier : 10 ans au service des arts visuels à Saint-Merry. Alors, comme dans ce genre d’événement, on se raconte les bons moments et le chemin parcouru.

Josep Ricart i Rial. Anatomie ressentie de la douleur

Le grand plasticien catalan Josep Ricart i Rial préparait depuis dix-huit mois avec Saint-Merry l’exposition de Pâques. Nul ne sait quand elle pourra être mise en place. Mais le titre choisi par l’artiste la rend encore plus d’actualité. Dès aujourd’hui, nous pouvons découvrir, virtuellement et textuellement, cette réflexion sculptée et dessinée sur la douleur.

Appel à projets artistiques 2020-2021

L’église Saint-Merry, depuis 5 ans, construit ses expositions et grands évènements à partir d’appels à projets. Comme le contexte évolue, l’équipe en charge d’accompagner les projets d’artistes (Collège des arts visuels, Réseau Voir et Dire) a précisé ses nouvelles ambitions pour les partager avec des artistes.

Un souffle de passé éclaire notre avenir. Street-art à Saint-Merry

A la reprise de l’atelier autour de Michel de Certeau, nous entendons ses questions : comment sommes-nous présents à ce que nous vivons ? et à ce que vivent nos contemporains ? Car les gens sont en quête de sens aujourd’hui. Certains nous renvoient à l’expérience de la semaine de Street-art, vécue à Saint-Merry en 2015. Un évènement exceptionnel autant pour les artistes participants que pour notre communauté… et notre environnement.

Joris Van de Moortel. Performance à Saint-Merry

11 janvier 2020. Une collaboration avec la galerie internationale Nathalie Obadia s’est esquissée. Un artiste flamand Joris Van de Moortel vivant et travaillant à Anvers, exposé rue du Cloitre Saint-Merri a présenté une courte performance dans l’église : un petit oratorio sur la place de l’artiste face aux dérèglements du monde, « The song of the incomplete »

Le monde qui vient

C’est souvent en ces termes que les membres du collège des arts visuels pensent aux artistes qui viennent vers le Centre Pastoral saint Merry, que nous les accueillons, et qu’ils nous…

La figure de Marie dans les œuvres contemporaines de Saint-Merry

À l’occasion de la fête de l’Assomption du 15 août 2019, Michel Micheau a fait une recherche sur la place visuelle accordée à Marie par les artistes invités. Surprise, il y a bien plus de représentations que l’on pourrait penser, notamment « Merry Cathedral » de Maxim Kantor où l’on n’en compte pas moins que 5 sur la même toile !

Le nouveau voisin est arrivé

L’embellissement de la placette à côté de Saint-Merry a commencé le jeudi 10 octobre 2019. L’inauguration du Socle et le vernissage de la première sculpture se sont déroulés en musique, au milieu des usagers du quartier et des membres du Centre pastoral qui partageaient leur étonnement et leur joie.

Nuit Blanche 2019 à Saint-Merry. « Glory Moon »

5 octobre 2019 : Guillaume Marmin présente une vision épurée de l’intérieur de l’église à l’aide de 120 faisceaux lumineux pulsés en LED. Une œuvre immersive puissante, expressive des arts numériques qui resculpte en lumière sur fond sonore ce qui a été réalisé en pierre cinq siècles auparavant.

De la beauté et des cartels : l’été 2019 à Saint-Merry

Pour le visiteur de l’été, se laisser séduire par les œuvres contemporaines et questionner par leur titre ou leur cartel, s’ajoute au plaisir de la découverte architecturale de Saint-Merry. La surprise semble plus intense encore cet été 2019, avec les deux expos.

Les expos de l’été

Invitation aux vernissages des deux expositions d’été.   Iwajla Klinke. Crypte. « Hemeralopia » (se dit de l’impossibilité à voir nettement en pleine lumière). Six somptueuses photos, entre spiritualité et ethnographie, dans…

www.caroletexier.comfoules

Quelques fruits de  l’exposition « Foules », de Carole Texier

« Foules » ne fut pas seulement l’exposition d’oeuvres d’art devant une foule de personnes s’enrichissant dans leurs perceptions individuelles. Ce sont ces échanges multiples à l’occasion d’une exposition parlant dans un langage accessible, facilités encore par la présence de l’artiste, des accueillants et la … foule de visiteurs très marqués par l’incendie de Notre-Dame et la crise que traverse l’Eglise.

Carole Texier. Foules

Du 12 avril au 12 mai 2019, l’exposition de Carole Texier à Saint-Merry est une conversation visuelle entre Séville et Paris, entre deux cultures qui célèbrent, chacune à sa manière, la montée vers Pâques.