Au temps du virus

Frères humains

Une militante de l’ACAT, engagée depuis des années dans la lutte pour le respect de la dignité de chacun, nous communique cette lettre qu’elle dédie « Aux amis du groupe interreligieux, à tous ceux que j’aime, à tous ceux qui s’aiment »

LA TRAVERSEE DU PIRE

La crise que nous traversons, avec l’effondrement mais aussi les résistances qu’elle provoque, relance comme jamais la recherche de sens. Attendant désespérément notre fameux « pic de mortalité », nous ne savons pas très bien si nous allons basculer du côté de la mort ou de la guérison.

ATTENTIFS AUSSI A LA SOUFFRANCE

La crise actuelle du coronavirus, avec ses milliers de morts, a généré beaucoup de souffrances. Pour la plupart, la souffrance reste un scandale. Ils cherchent à l’esquiver. D’autres veulent nous en délivrer. Généralement sans succès… La chronique de Jean-François Petit

EN SOUVENIR DE TIBHIRINE

Tibhirine, évènement tragique. Mais le tragique traverse aussi chaque existence. Comment vivre une réconciliation avec ce monde, malgré les évènements dramatiques ? Une rude traversée.

Quand l’art fait sourire au temps du confinement

« Parfois le confinement et la nécessité stimulent l’imagination et sont sources d’invention » (Jean Verrier). Internet fait exploser la créativité pour nous faire respecter les consignes, mieux que des affiches. Deux minutes de sourire par l’art, arrachées à la pesanteur du temps. Un clin d’œil de Voir et Dire.

DES MASQUES ET DES GANTS. Suite

La crise sanitaire touche en France les personnes âgées et on signale une situation alarmante dans des maisons de retraite. Quelle assistance à nos ainés ? Va-t-on les laisser sans soins ? Quelles conséquences de nos pratiques ?

UN APPEL A LA TREVE, ENFIN !

Le 23 mars, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, a lancé un appel à une trêve générale de tous les conflits dans le monde pour se centrer sur l’épidémie du coronavirus…. Chronique de Jean-François Petit.

masque

DES MASQUES ET DES GANTS

« La France est à la peine pour produire des biens de santé primaires. Alors que les moyens sont toujours là pour exporter massivement des armes. N’est-ce pas l’indice que notre système de santé est profondément malade ? ».
La chronique de jean-François Petit

masque

« L’ESSENTIEL, C’EST DE SURVIVRE »

Dans la crise du coronavirus, il y a certes des gestes premiers, protecteurs et salvateurs, urgents et importants. Mais une réflexion de fond est souhaitable. Car cette épidémie concerne aussi bien les maux de l’âme que de la vie.
Oui, l’essentiel est bien de survivre. Mais à quel prix ?
La chronique de Jean-François Petit

LE « OUI » DE MARIE ET NOTRE « CONSENTEMENT »

Face à une catastrophe sanitaire inégalée, qu’en est-il de notre consentement ?
Prenons garde que « l’état d’urgence » de ces jours ne devienne pas un « coup d’État technologique » de la société de la « surveillance globale ».
La chronique de Jean-François Petit

LE JOUR DU SEIGNEUR

« Un dimanche pas comme les autres. Pas d’autorisation de sortie pour Saint-Merry sur la feuille que je viens d’imprimer. Alors, à 10 heures, j’ouvre la télé pour suivre sur la 2 l’émission “Le jour du Seigneur ‘’ ».
La chronique de Jean Verrier

RECETTE

« Parfois le confinement et la nécessité stimulent l’imagination et sont sources d’invention.
Voici la recette qui circule maintenant dans toute la région des îles Galapagos et qui m’a été transmise par voie orale ».
La chronique de Jean Verrier

Illuminons l’Annonciation !

Ce mercredi 25 mars, à 19 h 30, les cloches de toutes les églises sonneront pendant dix minutes pour manifester notre fraternité et notre espoir commun.
Elles sonneront comme elles ont sonné aux grandes heures de notre histoire. En réponse à ce signe d’espoir, les évêques invitent tous ceux qui le voudront à allumer des bougies à leur fenêtre.

LAÏCITÉ OBLIGE !

Le 23 mars, le Président de la République a « réuni » (via les réseaux sociaux) les responsables des cultes. Il était temps. Les problèmes commençaient à s’accumuler. A commencer, hélas, par celui…

Temps d’affinage pour les fromages…

…confinement pour affinement…
Dans mon immeuble à deux porches et 30 familles, une centaine de personnes de 3 mois à 98 ans, nous avons envoyé un mail proposant des échanges de petites annonces ou de demandes.

ET LES PLUS PAUVRES ?

« Dans la crise présente, les subalternes, les précaires sont très fortement sur la brèche. Alors, comment, dans ces conditions, écouter la voix des exclus ? ».
La chronique quotidienne de Jean-François Petit

L’INVENTION DU QUOTIDIEN

Le confinement pousse à un réaménagement du temps, mais aussi à la découverte d’un nouvel « art du quotidien ». Sur les traces de Michel de Certeau.
La chronique de Jean-François Petit

Communion dans l’invisible

Alain ARNOUX, pasteur protestant en Haute-Loire, près du Chambon sur Lignon, nous livre ses réflexions sur ce temps bizarre qui nous est « donné », et sur la place que nous ferons à Dieu dans cette période extraordinaire, extraordinaire au sens propre et fort.

BONHOEFFER, TOUJOURS

Oui, car il peut être un guide pour ce temps de crise. Et nous indiquer la voie de l’engagement, mais aussi du « dégagement », c’est-à-dire un retrait pour reprendre souffle, notamment devant Dieu.
La chronique de Jean-François Petit

Migrants et sans-abri. Une urgence humaine et sanitaire

Plus de 3500 personnes sont aujourd’hui à la rue, en demande d’asile ou non, en région Île-de-France, sans accès à l’hébergement ni à un accompagnement médico-social.
Face à la crise sanitaire, les institutions ont la responsabilité de protéger toutes ces personnes.
L’appel des associations.

DIETRICH BONHOEFFER. UNE THÉOLOGIE POUR TEMPS DE CRISE

Quand l’espoir du salut ne détourne pas des combats à mener ici-bas.
Les pistes pour une véritable « entrée en résistance » dans l’enseignement du pasteur protestant qui s’opposa au nazisme.
La chronique de Jean-François Petit