D

DIMANCHE 15 AOÛT 2021 – Silas BASSA, piano (Artiste invitée : Marion OUDIN, violoncelle) 🗓 🗺

DIMANCHE 15 AOÛT 2021
16h
ENTRÉE LIBRE
SUR PRÉSENTATION
D’UN PASS SANITAIRE

PROGRAMME

Silas Bassa
Wonder

Philip Glass
Étude n°9

Erik Satie
Gnossienne n°1

Fréderic Chopin
Nocturne, Op. 55 n°1

Silas Bassa
Going with the flow

Santa Fe

Philip Glass
Étude n°3

Silas Bassa
Letter to myself

ENTRACTE

Silas Bassa
Trust
(piano et violoncelle)

Arvo Pärt
Spiegel im Spiegel
(piano et violoncelle)

Astor Piazzolla
Chau Paris

Silas Bassa
Katia the runaway

Silas Bassa
Amor de madre

Carlos Guastavino
Bailecito

Silas Bassa
Le chat et le poisson rouge

Michael Nyman
A neat slice of tango

Silas Bassa
Rosa Bonheur

BIOGRAPHIE

Silas Bassa, piano

Ambiances et atmosphères riches en sensations et réitérations multiples, le programme parcourt des tranches de vie, des expériences aux résonances intimes qui même si leur sens profond nous échappent, invitent à une bienheureuse rêverie, une mélancolie heureuse, épanouie qui vivifie l’espoir et célèbre la vie.

ClassiqueNews

Invité régulièrement à donner des concerts en Amérique du Sud et du Nord, en Chine et en Europe, Silas Bassa développe un parcours novateur comme pianiste de formation classique et compositeur-interprète de ses propres œuvres pour piano.
Né en Argentine, Silas Bassa découvre le piano à l’âge de cinq ans. Dès huit ans, il entre au Conservatoire de sa région, où il donne ses premiers concerts publics. Il poursuit son apprentissage au Conservatoire National de Buenos Aires, dans la classe d’Aldo Antognazzi. En 2000, il est sélectionné pour participer à des masterclasses organisées par le prestigieux pianiste argentin Bruno Gelber. Il est distingué et reçoit une bourse pour travailler auprès de lui en Europe. Un an après il est sélectionné pour participer à la première édition du « Festival Martha Argerich » à Buenos Aires, et fera ses débuts au Théâtre Colon.
À Paris, en 2002, il fait la rencontre déterminante de la grande pédagogue Monique Deschaussées, et décide de s’établir en France pour faire un travail approfondi avec elle. 
Il poursuit à Paris son travail autour de la création de nombreux concerts-performances, notamment Reminiscentia, qu’il donne en 2012 au Théâtre du Gymnase à Paris, spectacle mêlant la musique, la danse et la vidéo.
En 2015, il enregistre pour le label « Paraty – Distribution Harmonia Mundi » son premier album Oscillations. Salué par la critique, il va très vite rencontrer un grand succès auprès du public, en atteignant quelques semaines après sa sortie la première place des ventes de disques de musique contemporaine. Il fera également partie de la sélection des meilleurs disques de l’année 2015 par France Musique. Il présentera ce disque en concert avec une mise en scène signée Nita Klein / Alexandre Camerlo.
Remarqué par les sœurs Labéque, il est invité  pour jouer avec elles à la Maison de la Radio lors de la soirée « Labéque and friends » en décembre 2016.
En 2017, il enregistre son deuxième album Dualità (Paraty – Distribution Harmonia Mundi) et dévoile cinq nouvelles compositions…

Inspiré par mon premier album Oscillations,  j’ai souhaité explorer ma nature créative face à la dissonance des éléments opposées et complémentaires qui représentent la dualité…

Silas Bassa

Passionné par la transmission, il est sollicité en 2017 par Philippe Jaroussky pour participer a la création de la nouvelle « Académie Musicale Jaroussky ». Il y enseigne à des jeunes apprentis le piano et l’improvisation pendant deux années.
En 2020, il enregistre pour le label Klarthe – Pias Distribution Silas, son album le plus personnel à ce jour. Compositeur et interprète de chacune des dix pièces, l’artiste y dévoile un univers particulier, à la fois très actuel et résolument atemporel, méditatif et fougueux.

De la rêverie sensuelle à la rage combative en passant par le dialogue intérieur, la danse, le drame ou la fantaisie, Silas Bassa fait feu de toutes ses émotions et ne cesse d’ouvrir des espaces poétiques.
Cette nouvelle œuvre est un voyage surprise, traversée de paysages familiers, luxuriants ou désertiques, riche de contrastes et de profondeurs. La tonalité d’ensemble reste celle d’un artiste généreux. Nourri d’images il marie les vastes pampas d’Argentine avec les rues secrètes de Paris ou le regard d’un chat placide fixant un poisson frétillant. Et toujours cette sensation de fusion , énigmatique, magmatique, comme sortie d’un volcan des Andes…
En parfaite résonance avec son idéal d’artiste libre et en mouvement, son exploration prend tantôt la tournure d’une fuite en avant, tantôt celle d’un salut à ses maîtres. Il n’empêche, son irrépressible vitalité dessine avant tout un territoire neuf où l’on prend plaisir à se perdre. Peut-être un refuge ?

CategoriesNon classé
Tags
Planifié Concerts passés
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte