D

DIMANCHE 25 JUILLET 2021 – Natacha COLMEZ-COLLARD, violoncelle, Alexandre COLLARD, cor et Camille BELIN, piano 🗓 🗺

DIMANCHE 25 JUILLET
16h
ENTRÉE LIBRE

PROGRAMME

Claude Debussy 
Sonate pour violoncelle et piano 
– Prologue
– Sérénade
– Finale

Camille Saint-Saëns 
Sonate pour violoncelle et piano n°1, Op. 32 
– Allegro
– Andante tranquille sostenuto
– Allegro moderato

ENTRACTE

Camille Saint-Saëns 
Morceau de concert pour cor et piano 

Marie Jaëll
Sonate pour violoncelle et piano en la mineur
-Allegro appassionato 

Édouard Lalo
Trio n°1, Op. 7
pour cor, violoncelle et piano
(arrangement – extraits)
– Romance
– Final

BIOGRAPHIES

Natacha Colmez-Collard, violoncelle

Natacha Colmez-Collard est une violoncelliste franco-américaine dont la presse note le « très beau son, particulièrement profond dans le grave » (ComposHer), et « la personnalité […] rayonnante, lumineuse et engagée » (ConcertoNet). 
Amoureuse de la vie symphonique, elle est nommée violoncelle solo de l’Orchestre de Douai (région Nord-Pas-de-Calais) à dix-neuf ans. Elle est successivement membre de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg et de l’Orchestre national d’Île-de-France, dont elle est aujourd’hui violoncelle solo. Elle est régulièrement invitée à jouer au sein des Dissonances, orchestre symphonique sans chef, avec lequel elle a enregistré plusieurs disques et est partie en tournée dans toute l’Europe.
Depuis l’enfance où elle a passé ses étés à faire de la musique avec ses cousins et sa sœur, Natacha est une chambriste insatiable. Aujourd’hui, elle joue au sein de l’Ensemble Polygones, dont elle est membre fondatrice, dans divers festivals ainsi qu’à la radio, et dont le premier disque autour des œuvres de Camille Pépin a été acclamé par la critique (fff de Télérama, Choc de Classica 2019…). Elle est également membre du quatuor Urban avec trois autres musiciens de l’Orchestre national d’Île-de-France, qui s’est notamment produit à la Philharmonie de Paris et avec lequel le cornettiste Alexis Demailly a enregistré son disque Fantasque. De plus, elle a fondé le Duo Neria avec la pianiste Camille Belin, premier prix du Concours international Georges Cziffra 2018.
Passionnée par la transmission, Natacha est à l’origine de plusieurs projets pédagogiques qu’elle a mis en place avec l’Ensemble Polygones. C’est ainsi qu’est né le spectacle Amostré – un roi sans voix, un conte musical pour ensemble instrumental et chœur d’enfants commandé au compositeur Fabien Cali et créé au printemps 2017 avec 300 collégiens. Cette œuvre est représentative également de son fort attachement au travail avec les compositeurs d’aujourd’hui : Natacha est la commanditaire et dédicataire de plusieurs œuvres de Camille Pépin et Fabien Cali.

Alexandre Collard, cor

Premier Prix du Concours International du Printemps de Prague 2018, salué par le prix de la meilleure interprétation de la création contemporaine et sept autres prix à ce même concours, Deuxième Prix du Concours International « Città di Porcia » 2013, lauréat du Festival Musical d’Automne des Jeunes Interprètes 2011, Alexandre représente l’élite de sa génération depuis ses premières études à Douai avec Guy Mouy puis au Conservatoire Nationale Supérieur de Musique de Paris avec André Cazalet.
Passionné de musique symphonique, il est nommé cor solo de l’Orchestre National de Lille à 21 ans, et est invité par les plus grands orchestres (London Symphony Orchestra, Philharmonia Orchestra, Orchestre Philharmonique de Radio France, Ensemble Les Dissonances). Il joue régulièrement en soliste, notamment les piliers du répertoire que sont les concertos de Mozart, Haydn, Rosetti et Strauss, mais également des œuvres concertantes du XXe siècle moins connues (Koetsier, Larsson, Ferran).
Accueilli par de prestigieux festivals de musique de chambre (Juventus, Deauville, Prague, Ticino…), il y joue aux côtés d’artistes comme Alena Baeva, Alissa Margulis, Graf Mourja, David Petrlik, Julian Steckel, Marie Hallynck, Jonas Vitaud.
Pour approfondir ses qualités de chambriste, Alexandre fonde, avec son épouse violoncelliste Natacha Colmez, l’Ensemble Polygones, ensemble à géométrie variable mélangeant vents, cordes et piano, qui interprète grand répertoire, œuvres moins connues, création contemporaine et produit des spectacles pour le jeune public. Ils collaborent notamment avec la compositrice Camille Pépin dont l’Ensemble Polygones enregistre la musique de chambre : le disque Chamber Music est sorti en février 2019 chez NoMad Music. Il joue également en duo avec le pianiste Nicolas Royez avec qui il enregistre le disque Aquarelles sorti en janvier 2021 chez Paraty Production.
Pédagogue reconnu, il enseigne au Conservatoire à Rayonnement Régional de Douai. 
Alexandre joue le cor Paxman 20M centenary.

Camille Belin, pianiste

Baignée dans la musique depuis son plus jeune âge, Camille Belin débute l’apprentissage du piano à l’âge de quatre ans aux côtés de son père puis intègre rapidement le Conservatoire à Rayonnement Départemental (CRD) de Châtellerault dans la classe de Sophie Carré-Chesneau. Elle entre ensuite au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Toulouse et poursuit son enseignement auprès de Philippe Blacher où elle obtient en 2007 le Premier Prix de piano, lors d’un examen présidé par Aldo Ciccolini. Titulaire du Baccalauréat Scientifique, elle décide cependant de se consacrer à temps plein à la musique et se perfectionne avec Laurent Molines. Désireuse de rejoindre Paris et sa vie musicale, Camille Belin intègre la prestigieuse École Normale de Musique de Paris Alfred Cortot dans la classe de Rena Shereshevskaya et y obtient le Diplôme Supérieur de Concertiste en 2017. 
Lauréate de concours nationaux et internationaux, elle se voit remettre le Prix Spécial au Dorothy MacKenzie Artist Recognition Scholarship à New-York, le Troisième Prix au Concours International Opus Yvelines, le Troisième Prix au Concours International « Aldo Ciccolini » à Rome, le Premier Prix à l’Unanimité au Concours de Lagny­-sur-­Marne, et d’autres récompenses. 
Passionnée de musique de chambre, Camille forme en 2017 le duo Neria avec la violoncelliste Natacha Colmez-Collard, duo qui a remporté le Premier Prix du 48e Concours International Georges Cziffra en 2018. Leur premier album Regards [1882], sorti en 2020 sous le label Passavant Music, est décrit comme faisant « partie de ceux qui se démarquent dès les premières notes » (Gang Flow) : « le duo Neria affiche dans son premier album Regards 1882 un tempérament bien affirmé » (Wanderer).
Camille a rejoint en 2019 l’ensemble Polygones, ensemble à géométrie variable proposant des concerts à thème mélangeant répertoire connu et répertoire oublié. 
Elle joue également régulièrement avec le violoniste Michaël Seigle et la soprano Maruska Le Moing. En soliste, elle a interprété le Concerto n°2 de Rachmaninov, le Concerto n°5 de Beethoven ou encore le Concerto n°27 de Mozart, auprès des chefs d’orchestre Yann Kerninon et David Molard Soriano. 
Camille se produit dans des salles telles que la Salle Cortot (Paris), l’Auditorium Saint-Pierre des Cuisines (Toulouse), le festival des Musicales de Wesserling, le festival Rosa Bonheur, l’Auditorium du conservatoire de Vincennes, l’Auditorium du CRR de Paris, l’Espace Bernanos, le Musée de la Vie Romantique, le festival Ars Terra, le festival des Jeunes Talents du Loudunais, le festival des Fieffés Musiciens. Elle a également été invitée à jouer dans l’émission “Génération Jeunes Interprètes, Live” sur France Musique.
Très investie dans la transmission de la musique, Camille Belin enseigne au sein de l’École Française de Piano à Paris.

CategoriesNon classé
Planifié Concerts passés
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte