D

DIMANCHE 18 JUILLET 2021 – Orchestre d’état de musique de chambre du Kazakhstan “ACADEMY OF SOLOISTS” 🗓 🗺

DIMANCHE 18 JUILLET 2021
16h
ENTRÉE LIBRE

AIMAN MUSSAKHAJAYEVA – Violon
SERGIO MARCHEGIANI – Piano
MARCO SCHIAVO – Piano
GUDNI EMILSSON – Chef d’orchestre

State Chamber ORCHESTRA OF KAZAKHSTAN “ACADEMY OF SOLOISTS”

Avec la collaboration de SOCIETÀ ITALIANA DELLA MUSICA DA CAMERA

PROGRAMME

LEOPOLD KOZELUCH
Concerto pour piano à 4 mains en si bémol majeur
Allegro
Adagio
Rondo : Allegretto

JOSEPH HAYDN
Symphonie n°45 “Les Adieux”
Allegro assai
Adagio
Minuetto : Allegretto e Trio
Finale : Presto, Adagio

CAMILLE SAINT-SAËNS
Introduction et Rondo Capriccioso en la mineur opus 28

JULIUS MASSENET
Meditation de Thais

PABLO DE SARASATE
Gypsy Airs

BIOGRAPHIE

AIMAN MUSSAKHAJAYEVA, Violino

(Kazakhstan)

Aiman ​​Mussakhajayeva est parmi les meilleurs représentants de l’école de violon du Kazakhstan et exprime sa personnalité à
la fois dans des activités artistiques et éducatives. Sa croissance artistique a commencé avec N. Patrucheva à l’école de
musique Baysseitova et en 1983 elle est diplômée brillamment du Conservatoire d’État de Moscou « Tchaïkovski » dans la classe du professeur V. Klimov, artiste du peuple de l’URSS et héritier de l’école de violon de David Oistrakh. .

En 1976, elle remporte le prestigieux Concours de Belgrade et est par la suite récompensée dans les concours les plus prestigieux au monde : le Concours « Paganini » à Gênes, le Concours de Tokyo, le Concours « Sibelius » à Helsinki et le Concours « Tchaïkovski » à Moscou. Sa technique magistrale, sa connaissance approfondie et sa compréhension des différents styles lui ont permis d’aborder les compositions pour violon les plus complexes et de construire un vaste répertoire qui comprend des compositeurs de toutes époques et de tous styles.

Elle joue en récital, en tant que chambriste et en tant que soliste avec orchestre dans les plus grandes salles de concert d’Europe, d’Asie et des États-Unis (Philharmonie à Berlin, Musikverein et Konzerthaus à Vienne, Avery Fisher Hall et Carnegie Hall à New York, Salle Gaveau à Paris, Salle Reine Elisabeth, Barbican Centre et Wigmore Hall à Londres, Rudolfinum à Prague, Grande Salle du Conservatoire Tchaïkovski à Moscou) en collaboration avec des musiciens tels que V.Gergiev, V. Fedoseev, S. Sondeckis, V. Tretiakov, F. Mansurov, V. Ashkenazy, M. Maisky, B. Canino. En 1986, Aiman ​​Mussakhajaïeva a été nommé Artiste du peuple du Kazakhstan.

Elle a enseigné au Conservatoire de Moscou et en 1998 il a réalisé son rêve avec l’ouverture de l’Académie Nationale Kazakhe de Musique à Astana (nouvelle capitale du Kazakhstan), dont elle est Recteur et où elle enseigne.
Elle est également recteur de l’Université nationale des arts du Kazakhstan.

Elle enregistre pour Deutsche Grammophon et joue sur un violon Stradivarius.

Aiman ​​Mussakhajayeva a reçu de nombreux prix et reconnaissances : Artiste du peuple, Artiste émérite de la République d’Ouzbékistan, Académicien de l’Académie internationale des Arts, « Artiste pour la paix » de l’UNESCO. En 2002, il a obtenu le « Prix Platine Tarlan » et en 2008 il a reçu le Prix du Président de la République du Kazakhstan pour « ses réalisations extraordinaires dans le domaine de l’éducation artistique et musicale et sa contribution au développement et à la prospérité de la société kazakhe » .

DUO PIANISTICO SCHIAVO-MARCHEGIANI

(Italia)

Le Duo Schiavo-Marchegiani est apprécié du public et de la critique internationale pour son style très
personnel, le naturel du discours musical, la beauté du son, l’intensité et l’énergie débordante de leurs
interprétations.
Parallèlement à leur intense activité solo, Sergio Marchegiani et Marco Schiavo forment depuis 2006
l’un des duos de piano les plus actifs et dynamiques de la scène italienne et internationale. Ils ont
organisé des centaines de concerts à travers le monde, jouant dans plusieurs salles
prestigieux : Grand Hall du Carnegie Hall à New York, Grand Hall de la Philharmonie et du Konzerthaus à Berlin, Golden Hall du Musikverein et Grand Hall du Konzerthaus à Vienne, Grand Hall
du Mozerteum à Salzbourg, Laeiszhalle à Hambourg, Beethoven-Haus à Bonn, Salle Rudolfinum et
Smetana à Prague, Salle Bulgarie à Sofia, Théâtre de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, Salle Suntory à
Tokyo, Théâtre Petruzzelli à Bari et aussi à Rome, Paris, Zurich, Sofia, Istanbul, Oslo, Helsinki,
Moscou, Montréal, Washington, Mexico, Montevideo, Sao Paulo, Bakou, Astana, Hong Kong,
Bangkok, Singapour, etc. En 2013, ils ont fait leurs débuts au Festival de Ravello ; en 2017, ils ont
donné un récital à la Sala Verdi du Conservatoire de Milan dans la saison de la Società dei Concerti qui
les a de nouveau invités en 2019.
Ils ont joué avec d’importants orchestres tels que le Berliner Symphoniker, l’Orchestre symphonique de
Budapest, l’Orchestre symphonique de la radio de Prague, l’Orchestre philharmonique de Sofia,
l’Orchestre symphonique de New York, l’Orchestre symphonique de l’État de Mexico, l’Orchestre
symphonique d’Istanbul, les Orchestres de chambre du Mexique City, Prague et Madrid et la Camerata
Ducale de Vercelli.
Ils ont enregistré pour des stations de radio et de télévision nationales en Italie (RAI Radio3), en
République tchèque (en direct à l’échelle nationale sur la troisième chaîne de radio de Dvořák Hall), en
Allemagne, en Bulgarie, en Russie, au Mexique et à Hong Kong.

Le duo a fait ses débuts sur le marché du disque en 2014 avec un CD Decca dédié à Franz Schubert qui a obtenu d’excellentes critiques de la part de la critique spécialisée : « Pianisme total et lycéen » (Antonio Brenna,
« Amadeus »); « Il faut saluer le duo formé par Schiavo et Marchegiani… L’immense thème de la solitude [dans la Fantaisie en fa mineur] et son exorcisme est superbement exprimé par les deux pianistes éminents » (Claudio Strinati, « Le Vendredi de la République »).
En 2018, Decca a sorti son deuxième CD intitulé «Danses» avec danses et valses hongroises op. 39 par Johannes Brahms. «…
Un équilibre parfait, le résultat d’une recherche minutieuse… un équilibre sonore et stylistique doux et admirable» (Mattia Rossi, 5 étoiles sur «Amadeus»); « Une performance qui ne s’écoute pas, mais qui se boit avec les oreilles, comme si c’était
une flûte de champagne qui faisait sonner. L’éclat du timbre, la clarté de la parole, l’exaltation du rythme font de ce CD l’enregistrement de référence absolu pour WoO 1 et op. 39. Indispensable » (Andrea Bedetti, 5/5 sur « MusicVoice »).
En janvier 2020, Decca sort son nouveau CD contenant les Concerts K. 242 et K. 365 de Mozart pour deux pianos et le Concerto pour piano à 4 mains de Kozeluch enregistré à Londres avec le Royal Philharmonic Orchestra dirigé par Gudni A. Emilsson.
Ils ont étudié avec de grands professeurs tels que Ilonka Deckers Küszler, Alexander Lonquich, Bruno Canino, Franco Scala, Aldo Ciccolini et Sergei Dorenski. Ils enseignent dans les Conservatoires d’Alexandrie et de Potenza, sont souvent invités à faire partie des jurys de concours internationaux et organisent des masterclass partout dans le monde (Espagne, Serbie, Turquie, Etats-Unis, Mexique, Kazakhstan, Japon, Australie, Brésil, etc. .).

GUDNI EMILSSON, Directeur

(Islanda)

Gudni A. Emilsson est né à Reykjavik, en Islande. À l’âge de 4 ans, il a commencé des cours de
musique avec son père. En tant que candidat diplômé à l’Université d’État de musique de Trossingen, en
Allemagne, il a étudié le piano avec Wolfgang Wagenhauser et la direction d’orchestre avec Walter
Hugler et Miguel Monroy.
Il a également suivi des Master Classes, des Ateliers et des chefs tels que : Walter Hugler, Sergiu
Celibidache, Kirk Trevor, Lutz Koehler, Rudolf Barshai, Ilya Musin, Myung Wung Chung, Helmut

Rilling, John Eliot Gardiner et Bernard Haitink. Gudni A. Emilsson a remporté de nombreux prix nationaux
et internationaux pour la direction d’orchestre. Parmi les prix qu’il a reçus : Herbert von Karajan Award à Salzbourg – Autriche, Richard Wagner Award à Bayreuth – Allemagne, LIND Artist Award à Reykjavik – Islande, Masaryk Artist Award de l’Université Masaryk à Prague – République tchèque.
Il a dirigé d’importants orchestres tels que l’Orchestre philharmonique de Stuttgart, l’Orchestre symphonique de Nuremberg, l’Orchestre symphonique de Göttingen, l’Orchestre de chambre de Mannheim, l’Orchestre symphonique de l’Université de Leipzig, l’Orchestre philharmonique de l’Ouest en Allemagne, la Philharmonie Sudwestfalen Allemagne, l’Orchestre symphonique d’Islande, la Chambre de Bankja l’Orchestre philharmonique de Sofia en Bulgarie, l’Orchestre philharmonique de Plovdiv en Bulgarie, l’Orchestre du festival d’art de Kotor au Monténégro, l’Orchestre symphonique d’État de Thessalonique en Grèce, l’Orchestre philharmonique de Bohuslav Martinu en République tchèque, l’Orchestre philharmonique de chambre tchèque à Prague, l’Orchestre symphonique de le Théâtre national de Prague, l’Orchestre symphonique de la radio à Prague, le Chœur de la radio à Prague, le Chœur de la radio radio, l’Orchestre de chambre de Bohême du Sud en République tchèque, l’Orchestre philharmonique d’État slovaque de Kosice, l’Orchestre philharmonique ukrainien de Lviv,
l’Orchestre philharmonique de Pologne, l’Orchestre de Tonkünstler de Vienne en Autriche, Arctic Chamber Orchestra, Orch extrait « Sesi » Porto Alegre Brésil, l’Orchestre Symphonique de Porto Alegre Brésil, l’Orchestre Symphonique de l’Arkansas, l’Orchestre Symphonique National du Vietnam, l’Orchestre de Chambre de Stuttgart, l’Orchestre Symphonique d’Avignon en France, l’Orchestre Philharmonique de Moravie en République Tchèque, les Sudètes Philharmonique de Pologne, l’Orchestre philharmonique de la radio de Pilsen en République tchèque, l’Orchestre philharmonique de Hradec Kralove en République tchèque, l’Orchestre symphonique de Chypre, le North Bohemian Philharmonic Teplice en République tchèque, l’Orchestre symphonique de Chypre, le North Bohemian Philharmonic Teplice en République tchèque, Daejeon Korea Philharmonic Orchestra, Belgrade Philharmonic en Serbie, Udine Philharmonic en Italie, Kazakhstan State Chamber Orchestra, Orchestra
Chamber Arpeggione Austria, l’Orchestre philharmonique d’Arthur Rubinstein Lodz Pologne, l’Orchestre philharmonique de Janacek République tchèque, l’Orchestre du théâtre Verdi de Trieste en Italie, la Rheinische Philharmonie de Coblence en Allemagne, l’Orchestre de chambre de Mannheim, l’Orchestre de chambre de Prague, l’Orchestre de l’Arène de Vérone en Italie, le Berliner Symphoniker et le Royal Philharmonic Orchestra de Londres. Gudni A. Emilsson a également joué dans d’importants festivals de musique et salles de concert tels que : Bohuslav Martinu Festival Prague, Gewandhaus Leipzig Allemagne, Luxembourg, Rio de Janeiro Sala Cecilia Mireles au Brésil, Alba Music Festival Italie, Mozart Festival Dortmund Allemagne, Ravello Festival Italie , le Théâtre Philharmonique de Vérone, la Salle Smetana à Prague et le Festival du Printemps de Prague dans la Salle Rudolfinum. Il a eu le plaisir de travailler avec des solistes tels que : Emmanuel Pahud, Katona Twins, Wolfgang Emanuel Schmidt, Perca Du, Lambis Vassiliadis, Josef Suk, Pavel Sporcel, Pieter Wispelwey, Ara Malikian, Hasmik Papian, Boris Brovtsyn, Reinhold Friedrich, Lucia Aliberti , Stefan Schilli, Alina Pogostkina, Tomas Strasil, Oliver Kern, Giampiero Sobrino, Giuseppe Nova, Uto Ughi, Bernd Glemser, Christoph Hartmann, Dimitri Ashkenazy, Shlomo Mintz, Lilia Zilberstein, Sergei Nakariakov, Mischa Maisky et Aiman ​​​​Mussakhajayeva. Il a parcouru toute l’Europe, l’Afrique de l’Est et de l’Ouest, les pays voisins et du Moyen-Orient, le Japon, la Corée du Sud, l’Asie du Sud-Est, la Chine, l’Amérique du Nord et du Sud. Depuis 1999, il est directeur artistique et chef d’orchestre de l’Orchestre de chambre de Tübingen en tournée dans plus de 40 pays à travers le monde, soutenu par le Conseil allemand de la musique, le ministère allemand des Affaires étrangères et l’Institut Goethe. De 2000 à 2004, Emilsson a été le premier chef d’orchestre de l’Orchestre de chambre Suk à Prague, en République tchèque.

Depuis 2001, il a été directeur artistique et attaché culturel du festival de musique classique de la ville universitaire de Tübingen en Allemagne. En 2005, il a commencé comme chef principal de l’Orchestre de Bohême de Chambre de Prague. De 2005 à 2017, Gudni Emilsson a été chef principal de l’Orchestre philarmonique de Thaïlande.
Depuis 2017, Emilsson a poursuivi son travail avec son nouveau poste de chef honoraire de l’Orchestre philharmonique de Thaïlande à Bangkok, en Thaïlande. Des productions radio, télé et CD sont disponibles en Europe, aux États-Unis et en Thaïlande. En novembre 2018, Gudni Emilsson a reçu le titre de docteur honoris causa de l’Université nationale des arts du Kazakhstan.

ORCHESTRE D’ÉTAT DE MUSIQUE DE CHAMBRE DU KAZAKHSTAN

“Academy of Soloists”
(Kazakhstan)

L’Orchestre symphonique national du Kazakhstan est l’orchestre le plus respecté et le plus renommé de
la République du Kazakhstan. Il a été fondé à l’initiative du célèbre violoniste Aiman ​​Mussakhajaïeva
(Artiste du peuple de la République du Kazakhstan et Ambassadeur de l’UNESCO pour la paix et
lauréat des concours internationaux les plus reconnus au monde).
L’Orchestre Symphonique National du Kazakhstan comprend tous les professionnels établis qui ont
été récompensés dans des concours internationaux, qui grâce à leurs compétences musicales et
virtuoses ainsi que leur grande polyvalence font de chaque concert une expérience inoubliable.
Le répertoire de l’orchestre embrasse tous les styles, du baroque au classique, du moderne à la musique
nationale de compositeurs kazakhs comme T. Kazhgaliyev. A. Serkebayev. Z. Dastenov. De plus,
l’orchestre interprète souvent des pièces populaires nationales, intégrant souvent des instruments
traditionnels et folkloriques (dombra et kobyz).
L’orchestre s’est produit dans les principales salles de concert de la République du Kazakhstan et a fait
de nombreuses tournées dans les principales capitales européennes avec un succès considérable
(Allemagne, Autriche, Italie, Russie,), Asie (Corée, Turquie, Japon), Amérique (USA ) collaborant
avec des artistes de renom en Russie (T. Tretyakov, T. Gryndenko, M. Pletnyev, I. Gavrysh, E. Grach,
S. Kravchenko, R. Agaronyan, V. Sarajan), en Autriche (G. Winischhofer , D. Schwarzberg), Israël
(M. Kugel, A. Levitan), Allemagne (Blakher), USA (A. Slobodyanik), Norvège (I. Shuldman), Suisse
(A. Stenberg). Elle s’est produite dans les principales salles de concert européennes : Royal Albert Hall
à Londres, Musikverein à Vienne, Dvorak Hall à Prague, Salle Gaveau à Paris, Auditorium della
Conciliazione à Rome, etc.
De nombreux chefs étrangers ont dirigé l’orchestre : I. Sukh (République tchèque), V. Chapyek
(Autriche), E. Schmieder (USA), O. Schmidt-Gertenbach, U. Fon Bertoly (Allemagne), V Fedoseyev,
K. Orbyelyan (Russie), Rin-Yong-Yang (Corée du Sud). L’orchestre promeut et soutient également la
formation de jeunes musiciens.
Depuis sa fondation, l’orchestre a donné des concerts dans la salle principale de l’Orchestre
philharmonique d’État d’Almaty et dans d’autres villes de la république, y compris de jeunes talents qui
étudient dans les plus importantes académies nationales et internationales lors de leurs concerts.
L’Orchestre symphonique national du Kazakhstan exprime au mieux l’art de la musique et les
traditions de performance du Kazakhstan à l’étranger et, en développant les relations culturelles
internationales, contribue à la croissance culturelle de leur pays.

CategoriesNon classé
Planifié ical Google outlook Concerts à venir
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte