l'Espérance fait avancer. ©fc

Dès aujourd’hui, les portes du ciel sont ouvertes

Dès aujourd’hui, les portes du ciel sont ouvertes ! Une inscription découverte dans une église cambodgienne.

Nous venons de fêter la Toussaint, qui ravive en nous l’espérance de la vie éternelle : « Il essuiera toutes larmes de leurs yeux ; de mort, de cris et de peine il n’y en aura plus, car l’ancien monde s’en est allé » (Apocalypse 21.4).

Or, le monde que nous connaissons est le théâtre de tant d’injustices et de souffrances. Face à cela, l’espérance chrétienne peut sembler un opium bon à endormir un peuple de dominés ou de faibles.

Et pourtant, je crois que l’espérance en la vie éternelle nous met en marche dans l’aujourd’hui de nos vies. Je l’ai vue à l’œuvre chez cette maman enceinte de jumeaux atteints du syndrome transfuseur/transfusé, qui a traversé sa grossesse avec une énergie folle et un sourire désarmant, chez Élisabeth Leseur, décédée très jeune, qui n’a cessé d’aimer et de porter son mari et leurs amis athés avec un charisme extraordinaire (Bernadette Chovelon, Elisabeth et Félix Leseur, Itinéraire spirituel d’un couple), chez tous ces travailleurs sociaux qui poursuivent leur action avec la ferme conviction que tout homme, même le pire, peut devenir meilleur…

Croire en la vie éternelle, n’est-ce pas prendre conscience que, malgré les épreuves que nous traversons et l’absurde qui fait si souvent irruption dans notre monde, il nous appartient de lui donner du sens, soutenus en cela par un Dieu qui nous promet, à chaque instant, de demeurer à nos côtés ?

Madeleine A.

billet du dimanche 10 novembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.