D

Dimanche 21 février. « L’Esprit pousse Jésus au désert »

Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours.
Dans ton amour, ne m’oublie pas, en raison de ta bonté, Seigneur.
(Psaume 24)

Loué sois-tu, Seigneur, pour les merveilles de la Création,
pour la vie plus forte que toutes nos morts.

Pour le souffle de Dieu qui planait sur les eaux dès le commencement
Pour l’astre du matin et pour ceux de la nuit fixés au firmament
Pour le feu, la lumière et aussi pour le froid
Pour l’eau et pour le vent, tout nous parle de toi.
Laudato si, Laudato si, Laudato si, Laudato si, Laudato si !

Pour tous les océans qui dessinent la terre du levant au couchant 
Pour la montagne fière et les vastes vallées, les forêts et les champs 
Pour la fleur en bouton, le jardin qui verdoie
Pour le mil et le blé, tout nous parle de toi.

Pour les bêtes de l’eau, de la terre ou du ciel, ce grouillement vivant
Pour l’homme et pour la femme que tu fis s’élever et pour tous leurs enfants 
Quand ils disent l’amour, quand ils tendent les bras 
Comme des frères et sœurs, ils nous parlent de toi.

Pour la maison bâtie par les humbles de coeur qui abrite chacun
Les artisans de paix d’une planète bleue où tout homme est voisin
Dans l’espoir de ce jour qui bientôt lèvera
Où ici et ailleurs, on te reconnaîtra.

Sois loué, Dieu créateur, joie du Ciel, joie dans nos coeurs !

Lecture du livre de la Genèse (Gn 9, 8-15)

Dieu dit à Noé et à ses fils :
« Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous,
et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous :
les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre, tout ce qui est sorti de l’arche.
Oui, j’établis mon alliance avec vous :
aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge,
il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. »
Dieu dit encore :
« Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous,
et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous,
pour les générations à jamais :
je mets mon arc au milieu des nuages,
pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre.
Lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre,
et que l’arc apparaîtra au milieu des nuages,
je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi et vous, et tous les êtres vivants :
les eaux ne se changeront plus en déluge pour détruire tout être de chair . »

Photo by Karen Cantu on Unsplash

Ta gloire Seigneur, c’est l’homme vivant, c’est l’homme debout qui est ta louange
Ta gloire, Seigneur, c’est l’homme vivant, c’est l’homme debout qui te rend honneur !

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 1, 12-15)

Jésus venait d’être baptisé. Aussitôt l’Esprit le pousse au désert
et, dans le désert, il resta quarante jours, tenté par Satan.
Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient.
Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée
proclamer l’Évangile de Dieu. Il disait :
« Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

Chant : texte et musique Jean-Marc Duménil

Plonge-moi mon Dieu, dans les flots de ton mystère
dans le courant qui emporte vers la vie.

Plonge-moi mon Dieu, dans le fleuve qui libère,
dans le torrent d’eau vive de l’Esprit.

Comment trouverai-je ma place au sein de ton immensité,
si je ne passe par ton Fils, chemin de vie et vérité ?
Comment pourrai-je te connaître, percer le secret de tes mots,
si tu ne fais naître en mon être un cœur et un esprit nouveaux ?

Comment saurai-je dénouer les liens perfides du péché
si tu ne m’offres le salut, victoire du Christ ressuscité ?
Comment pourrai-je pénétrer  dans l’univers de ton pardon
si je ne m’abandonne à toi, humble et confiant devant ton nom ?

Comment saurai-je témoigner, offrir un visage de joie
si ta parole ne nourrit mon cœur, mes gestes et ma voix ?
Comment saurai-je propager le feu nouveau dont tu m’embrases,
si tu ne m’aides à affronter un monde que le doute écrase ?

Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre (1 P 3, 18-22)

Bien-aimés, le Christ, lui aussi, a souffert pour les péchés, une seule fois,
lui, le juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu ;
il a été mis à mort dans la chair, mais vivifié dans l’Esprit.
C’est en lui qu’il est parti proclamer son message aux esprits qui étaient en captivité.
Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu,
quand Noé construisit l’arche, dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes,
furent sauvées à travers l’eau.
C’était une figure du baptême qui vous sauve maintenant :
le baptême ne purifie pas de souillures extérieures,
mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite
et il sauve par la résurrection de Jésus Christ,
lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au ciel,
lui à qui sont soumis les anges, ainsi que les Souverainetés et les Puissances.

Le baptême, une réponse à la promesse

Ce texte de Pierre nous relie à la première lecture avec Noé et ses compagnons, sauvés à travers l’eau, et aussi à l’Évangile de Marc où l’Esprit saisit Jésus aussitôt après son baptême pour le conduire au désert.
L’articulation du texte se situe autour du fait central de notre foi chrétienne : le baptême. Le baptême n’est pas une carte d’identité, ni sociologique, ni culturelle… « Le baptême ne purifie pas des souillures extérieures », il ne nous rend pas conforme à un modèle de « bon chrétien »… Pierre l’exprime avec force : « il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite », réponse de l’homme à la promesse de Dieu affirmée à Noé, dans le texte de la Genèse. « Il sauve par la Résurrection de Jésus-Christ »… Il sauve
Cela passe par la réponse à cet appel : « convertissez-vous, et croyez à l’Évangile » qui est le sceau des « temps accomplis », le signe que « le règne de Dieu est tout proche ».
Ce règne de Dieu tout proche, comment le voir, comment le vivre dans la situation douloureuse que traverse la communauté de Saint-Merry ?

Evelyne H. 

Vous les Baptisés, vous les disciples du Christ, vous les Enfants du Royaume, comment, au jour le jour, l’Esprit vous conduit-il à accueillir inconditionnellement :

  • le divorcé-remarié,
  • le catéchumène,
  • l’homosexuel,
  • le migrant,
  • le chômeur,
  • le sans-logis,
  • tous ceux qui sont fragiles et aux périphéries, comme nous dit notre pape François.
    Comment vous engagez-vous avec « une conscience droite » ?

Danielle M.

Comment vivons-nous,
au jour le jour,
un engagement nourri de l’évangile ?

Seigneur, envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre !

Avent 2020
Photo by Ian Dooley on Unsplash

Prière du désert

Holà Jésus ?
toi qui as traîné tes sandales
sur les dalles du Temple,
pourquoi es-tu allé traîner sur les sables du désert ?

Holà Jésus ?
Toi qui as laissé l’Esprit te pousser au désert,
qu’as-tu vu dans l’infini des sables ?
Et qu’as-tu entendu dans le silence ?

Holà Jésus ?
Toi qui as bu le feu du désert,
as-tu vu dans l’immense poussière
amère et éphémère
un peu d’éternité ?

Et nous attristés et confinés,
nous traînons dans le désert de la ville
nous traînons comme des ombres dans la ville
sans bars et sans l’art de vivre,
sans cafés ni musée,
sans fraternité, sans créativité.
Ici, le temps s’est arrêté.

Comme toi au désert,
nous sommes nus, perdus.
Toi le prophète de la fête
et le poète de l’amour,
quand verrons-nous dans l’insoutenable couvre-feu de nos déserts
les premiers rayons du jour ?

Holà Jésus ?
Toi l’homme du désert,
toi l’homme aux yeux brûlés,
toi l’homme du souffle,
sur nos vies désertées, enfermées, poussiérées,
ouvre-nous les portes du désert,
ouvre-nous les fenêtres de la Pâque,
fais-nous respirer le souffle de l’Esprit,
pour ré-enchanter les corps, les cœurs, la vie, l’âme, l’être, le monde.

Pierre Castaner

Le Vivant pour toujours

Nous te rendons grâce, Dieu notre Père, parce que tu nous réunis ici, autour de la table et du repas de ton Fils. Merci pour la création faite d’éléments si différents, voire disparates, mais en bonne harmonie, même si parfois nous sommes déboussolés car d’une harmonie discordante. Nous avons du mal à admettre les différences, mais elles sont les signes de la vie, celle que tu nous donnes.
Merci surtout pour Jésus, ton Fils, notre Seigneur qui a été différent de ce que les hommes, et nous-mêmes, attendions du Sauveur. Cela a été un choc, un vrai. Annoncer un Sauveur qui ne peut pas se sauver lui-même de la Croix. Qui y meurt. Un Messie crucifié. Il fallait le faire. Mais c’était sans compter sur ton Esprit. Car il l’a ressuscité, et il est Le Vivant pour toujours.
Que ce même Esprit, nous t’en prions, vienne sur ces offrandes de telle sorte qu’elles deviennent le symbole du corps et du sang du Christ. Nous faisons ici ce qu’il nous a dit de faire : le mémorial de sa vie, de sa mort et de sa résurrection, et nous l’attendons dans la joie de l’espérance. Il ne suffit pas d’être baptisé. Mais il nous faut l’Esprit pour que nos fruits arrivent à maturation. Que ton Esprit soit diffusé sur nous tous, sur tous les baptisés, sur tous les hommes, pour que nous devenions tous des témoins fiables et crédibles de ton Fils, Jésus, notre Seigneur. Que tous ceux qui partagent le repas du Seigneur deviennent par ce fait même des lumières et des aides pour leurs frères qui en ont tant besoin.
Pour les morts et pour les vivants, nous te prions.

Jesús Asurmendi

Chant : Vivons en enfants de lumière G14-57-1 


L’heure est venue de l’exode nouveau !
Voici le temps de renaître d’en-haut !
Quarante jours avant la Pâque,
Vous commencez l’ultime étape.

Vivons en enfants de lumière 
sur les chemins où l’esprit nous conduit :
que vive en nous le nom du Père !


L’heure est venue de sortir du sommeil !
Voici le temps de l’appel au désert !
Allez où va le Fils de l’homme. 
La joie de Dieu sur lui repose.  

L’heure est venue d’affermir votre cœur !
Voici le temps d’espérer le Seigneur !
Il est tout près, il vous appelle.
Il vous promet la vie nouvelle.

L’heure est venue de courir vers la vie !
Voici le temps de trouver Jésus Christ !
Il est présent parmi les pauvres.
Il vous précède en son Royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.