D

Dimanche 6 décembre. « Justice et paix s’embrassent »

Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur (Is 40)

Partage préparé par le pôle Solidarité : Alain P., Céline D., Colette R., Danielle M., Geneviève P.M., Gerardo R., Hélène P., Marguerite R., Patricia M., Sylvie de B. et Alexandre D.

Chant : Jean le Baptiste (E 225)

Il avait du feu dans le cœur, Jean le Baptiste,
quand il annonçait le temps du sauveur.
Il ouvrait de nouveaux chemins, Jean le Baptiste,
à ceux que l’espoir menait au Jourdain !

Écoute, écoute l’amour au fond de toi.
Écoute, écoute : il te parle tout bas de préparer la route !

Il a fait signe à ses amis, Jean le Baptiste,
pour qu’ils reconnaissent enfin le Messie !
Mais il avait parlé si fort, Jean le Baptiste,
que tous les puissants ont voulu sa mort.

Ceux qui t’ont cru dans le désert, Jean le Baptiste,
marchent dans la vie, les yeux grands ouverts !
Quand tu deviens l’un d’entre nous, Jean le Baptiste,
l’Esprit du Seigneur souffle de partout.

Livre du prophète Isaïe (Is 40, 1-5.9-11)

Consolez, consolez mon peuple, – dit votre Dieu – parlez au cœur de Jérusalem.
Proclamez que son service est accompli, que son crime est expié,
qu’elle a reçu de la main du Seigneur le double pour toutes ses fautes.
Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ;
tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu.
Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées !
que les escarpements se changent en plaine, et les sommets, en large vallée !
Alors se révélera la gloire du Seigneur,
et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. »
Monte sur une haute montagne, toi qui portes la bonne nouvelle à Sion.
Élève la voix avec force, toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem.
Élève la voix, ne crains pas. Dis aux villes de Juda :
« Voici votre Dieu ! » Voici le Seigneur Dieu !
Il vient avec puissance ; son bras lui soumet tout.
Voici le fruit de son travail avec lui, et devant lui, son ouvrage.
Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux,
il les porte sur son cœur, il mène les brebis qui allaitent.

Chrétiens, il faut agir

Aplanir les montagnes : c’est simple. Exemple : en 1973, Hélène Engel entend une conférence sur la torture à la prison de Poulo Condor au Vietnam. Elle est abasourdie, et rentre chez elle en pensant nous sommes chrétiens nous ne pouvons pas nous taire. Avec son amie Edith du Tertre, autre grand-mère, autre veuve, elle prend son bâton de pèlerin et va frapper aux portes de tous les curés, tous les pasteurs, tous les popes : nous sommes chrétiens, il faut agir. Quelques années plus tard, à sa mort, nous sommes 16.000 membres de l’ACAT, l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture.
Hélène a tracé droit dans le désert. 
Elle a élevé la voix sans crainte.
Elle a révélé la gloire de Dieu.
Aplanir les montagnes, c’est tenir une idée forte.
Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre.
Réunir des frères pour agir.
Et l’Esprit Saint fera le reste.

Danielle M.

Psaume 84

Fais-nous voir, Seigneur, ton amour, et donne-nous ton salut.

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles.
Son salut est proche de ceux qui le craignent,
et la gloire habitera notre terre.

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.

Deuxième lettre de saint Pierre apôtre (2 P 3, 8-14)

Bien-aimés, il est une chose qui ne doit pas vous échapper :
pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans,
et mille ans sont comme un seul jour.
Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse,
alors que certains prétendent qu’il a du retard.
Au contraire, il prend patience envers vous,
car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre,
mais il veut que tous parviennent à la conversion.
Cependant le jour du Seigneur viendra, comme un voleur.
Alors les cieux disparaîtront avec fracas,
les éléments embrasés seront dissous,
la terre, avec tout ce qu’on a fait ici-bas, ne pourra y échapper.
Ainsi, puisque tout cela est en voie de dissolution,
vous voyez quels hommes vous devez être,
en vivant dans la sainteté et la piété, vous qui attendez,
vous qui hâtez l’avènement du jour de Dieu,
ce jour où les cieux enflammés seront dissous,
où les éléments embrasés seront en fusion.
Car ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur,
c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice.
C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant cela,
faites tout pour qu’on vous trouve sans tache ni défaut, dans la paix.

Acclamation de l’Évangile

Réjouis-toi Jérusalem, alléluia, alléluia !
Voici qu’il vient l’Emmanuel, alléluia, alléluia !

Route vers le Père, tu rends droit nos chemins.
Proche est ton Royaume, viens combler nos ravins.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 1, 1-8)

Commencement de l’Évangile de Jésus, Christ, Fils de Dieu.
Il est écrit dans Isaïe, le prophète :
Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour ouvrir ton chemin.
Voix de celui qui crie dans le désert :
Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.
Alors Jean, celui qui baptisait, parut dans le désert.
Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés.
Toute la Judée, tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui,
et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, en reconnaissant publiquement leurs péchés.
Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ;
il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait :
« Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ;
je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales.
Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

Georges de La Tour, Saint Jean Baptiste au désert, 165, Musée départemental, Vic-sur-Seille

Prière universelle
Dans le désert, préparons les chemins du Seigneur

Entends la voix de ma prière quand je crie vers toi, 
quand je lève les mains, quand j’implore ta présence

  • Dieu – sans cesse- nous fait co-créateurs et inventeurs d’avenir : que nous engagions nos vies fragiles à travailler pour une terre où toutes et tous nous puissions vivre une vie digne, juste et fraternelle.
  • Nous sommes dans un « monde-avec » ce virus, qui nous échappe, qui nous rattrape, qui nous fracasse. Dans le quotidien de notre vie, au cœur de chacun, l’Esprit Saint peut nous faire vivre et avancer humblement sur le chemin, attentifs les uns aux autres.
  • Les villes où nous vivons sont marquées par la présence de personnes venues d’ailleurs : qu’en chacune d’elles nous puissions reconnaître une personne qui, comme nous, a un passé, un présent, un avenir et que, contre les injustices et les violences commises chez nous, nos paroles, nos actes soient signes d’accueil, de reconnaissance, de respect.
  • À travers les groupes de solidarité de notre communauté entière, que nous soyons éclairés par l’Esprit dans les choix à faire envers les plus petits, qu’ils soient proches ou lointains, « ici ou là-bas », et dans un désir plus fort de les accueillir, de les accompagner. 

Colette B., Geneviève P. M. et Céline D.

Chant : Tu nous invites à la rencontre
(paroles : groupe chant de Saint-Merry – musique : L. Boldrini)

Tu nous invites à la rencontre
Elle est un risque que tu pris
Temps d’un regard, lieu d’une écoute
Qui rythment et déplacent nos vies.

Toujours veiller malgré les nuits
Pour ne pas manquer les aurores 
Où les rencontres esquissées 
Viendront s’accomplir sous nos yeux.

Préparer pour lui le chemin
Élargir les traverses étroites 
Où l’écoute du cri du lointain
Vient en rencontre sur nos routes.

S’ouvrir au don de la rencontre
Prendre patience quand elle tarde
Se tenir prêts pour l’inconnu
Et partir vers ce qui advient.

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.