L’un des avantages de ces grands voyages estivaux est que nous tombons souvent sur des pépites en tout genre. J’aimerais vous faire part d’une pépite littéraire. Elle est très courte rassurez-vous, c’est une citation d’Antoine de Saint-Exupéry : « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. »

Ceux qui me connaissent imagineront aisément l’intérêt que j’apporte à cette citation, surtout depuis la naissance de ma fille. La paternité a cet effet, et non des moindres, de remettre en perspective notre vision du monde. La vieillesse aussi doit nous aider à appréhender différemment cette phrase.

Est-ce la prise de conscience que nous ne serons pas éternels, et que la meilleure chose à faire est de laisser le plus bel héritage possible à cette terre ? Est-ce que cela ne rejoint pas nos efforts écologiques de tous les jours pour laisser à ceux qui arrivent une place plus belle ?

Emprunter la terre de ses enfants : voilà qui laisse envisager un beau programme. Un programme non plus centré sur nos intérêts personnels, mais un programme tourné vers l’avenir. Un programme qui ne pose plus la question « mais que vais-je faire aujourd’hui ? », mais plutôt « que vais-je faire pour demain ? »

Il ne reste plus qu’à mettre en pratique…

Laurent B.

Billet du dimanche 13 septembre 2020

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.