E

Et si le prochain voyage était tout proche ?

J’ai eu très tôt le goût du voyage, grâce sans doute à la curiosité de mes parents, aux récits familiaux et littéraires entendus, lus et relus. La vie étudiante m’a permis de développer ce goût et les occasions de voguer aux quatre coins du globe se sont multipliées. Depuis j’ai la chance de pouvoir exercer un métier qui me permet de prendre des congés et de poursuivre mes projets de découverte. Le rythme s’est donc accéléré ces dernières années et j’ai eu, un temps, l’illusion que le monde pouvait être à portée de main, que je pourrais le parcourir à loisir…

Mais l’impact de nos choix de transport sur le changement climatique dans un premier temps puis la limitation des déplacements cette année, m’ont fait prendre conscience que je pouvais voyager autrement. Après de longues hésitations, j’ai opté pour quelque chose de nouveau. C’est ainsi que je décidais l’année dernière de débuter le parcours de la Via Francigena reliant Canterbury à Rome. Un choix qui loin d’être une restriction, s’est transformé en une nouvelle opportunité de découverte. Découverte des paysages parcourus et découverte intérieure de ce que représente un pèlerinage. Le voyage à pied m’a permis de ralentir le rythme et ainsi de trouver de l’apaisement.

Je ne suis encore qu’au début du périple mais déjà les projets de bout du monde se sont mués en un défi physique et spirituel à portée de pieds !

                                                                                                                                            Léa S.-B.

Billet du dimanche 17 janvier 2021

CategoriesNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.