Il m’est arrivé de surprendre une conversation entre deux de mes petits-enfants âgés alors de quatre et sept ans. Ils avaient abordé le thème de l’existence de Dieu dont les adultes pensent détenir le monopole. Adèle (7 ans) ne disait pas grand-chose. Au moment où mon oreille se fit attentive, son petit frère Rodrigue menait le débat, que j’essaie de reproduire le plus fidèlement possible. « Bon, t’as bien le droit de pas y croire, mais moi j’y crois. – Ah bon, et pourquoi ? En fait, tu l’as jamais vu, Dieu ? – Ben… réfléchis, nous deux, on sait bien que c’est les parents qui nous ont faits, et la table, là, on sait bien que c’est Papou qui l’a fabriquée. Mais tout ça… hein ? » Je compris alors qu’il désignait les montagnes autour du chalet, dont l’une culmine à près de 4 000 mètres. Il y eut un grand silence. Adèle était-elle convaincue par l’argument « imparable » que son frère pensait apporter à son raisonnement ? Rodrigue avait-il réussi à lui clouer le bec ? Toujours est-il qu’elle resta muette. 

Je ne suis pas intervenue. J’avais retenu la leçon de mon vieux maître : sur ces questions il faut savoir rester léger. N’aurions-nous pas trop tendance à s’attaquer à des montagnes quand on aborde le religieux ? Ce « et tout ça » formulé par l’enfant comme signe de ce qui le dépasse et le met dans l’incapacité de dire exactement ce qu’il y a derrière n’est-il pas ce que nous appelons la transcendance qui nous déborde et que nous devons taire ?

Catherine B.

Billet du dimanche 14 février 2021

CategoriesNon classé
  1. BARBIN says:

    Ce merveilleux dialogue entre deux jeunes enfants me rappelle un autre dialogue d’une jeune mère avec son fils qui avait 4-5 ans et il avait encore du mal à prononcer le j et le ç…
    L’enfant : “ Moi, ze crois pas en Dieu passque ze crois en l’Amour”
    La mère étonnée : “Mais justement, Dieu est Amour ! ”
    Le petit garçon :
    « Ze vois pas pourquoi za z’appelle Dieu puisque za z’appelle déza Amour…. »
    Les enfants ne cessent de me stupéfier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.