Carole Texier. Foule (2019) Fusain

L’art contemporain en situation de confinement

À situation exceptionnelle, manière nouvelle d’aborder l’art sur le site de Saint-Merry. Plus de disponibilité pour écrire, plus pour lire.

L’art au temps de la Semaine Sainte. Musées fermés, mais liturgies pascales ouvertes. À la base, l’idée  d’inviter des artistes ayant exposé à Saint-Merry, au travers de deux questions : comment percevez-vous le confinement ? Comment vivez-vous le temps d’espérance que le Centre pastoral s’apprête à célébrer, Pâques ? Une vingtaine de réponses, des œuvres transmises par Internet. On aurait pu en faire une exposition collective virtuelle ! On a opté pour une autre formule : choisir huit artistes et leurs œuvres pour accompagner chaque jour les Textes de la semaine sainte. Un face-à-face quotidien entre une ou plusieurs créations et une phrase, une situation : des lauriers comme autre forme d’acclamation du dimanche des Rameaux ; un artiste qui a vécu l’attaque de la Covid 19, le symbole du traître, Judax Covidie, pour accompagner le récit de la traitrise de Juda ; jusqu’à la grande œuvre des EpouxP pour le jour de Pâques que l’on verra lors de l’exposition d’été. Et tout fut repris dans le cadre d’une lettre spéciale de Voir et Dire. https://saintmerry.org/la-lettre-de-voir-et-dire-pour-la-semaine-sainte/

Les Textes et l’art au temps du confinement. Le style a évolué naturellement sous la forme de chroniques dominicales : des textes du dimanche permettent parfois de faire des rapprochements étonnants entre des artistes contemporains et ceux des époques antérieures. Peut-on leur poser les mêmes questions alors qu’ils sont si loin l’un de l’autre ? 

 Et ce fut :

Maintenant commence le déconfinement…

Michel Micheau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.