Photo by Jusdevoyage on Unsplash

L’ÉGLISE ET LE CORONAVIRUS

Difficile aujourd’hui de passer ne serait-ce qu’une heure sans parler du Covid-19. Nous l’avons d’abord regardé de loin, en pensant que c’était un problème chinois qui resterait en Chine. Puis il est arrivé chez nous, dans nos villes, dans nos églises. Les pays se retrouvent confrontés à un problème de taille, devant gérer tout à la fois l’urgence médicale, le risque de panique et l’exigence de maintenir un semblant d’activité économique.

Bien triste image de la place Saint-Pierre vide ce dimanche, comme dimanche dernier, alors que le pape s’adresse aux fidèles par vidéo. Dans la situation actuelle en Italie il aurait été difficile de faire autrement.

Dans ce contexte morose, l’Église a un rôle à jouer en portant un message d’espoir, de responsabilité et de solidarité.

Espoir d’abord parce qu’au milieu des mauvaises nouvelles, les lueurs apparaissent. L’épidémie ralentit en Chine, les scientifiques partout dans le monde développent des prototypes de vaccin.

Responsabilité car il est du ressort de chacun de se protéger et de protéger les autres au moyen des gestes de protection sans qu’ils dérivent en attitudes de rejet, voire d’exclusion.

Solidarité enfin car ensemble on est plus fort. On l’a vu lorsque la France a envoyé des millions de masques à la Chine quand elle était seule face au virus et on le voit dans le partage des informations entre les scientifiques pour trouver un vaccin.

Après tout, c’est un message que l’Église a déjà porté et qui peut se résumer par N’ayez pas peur !

Edouard V.

Billet du dimanche 15 mars 2020

Jésus au milieu des docteurs de la loi. Baptistère de Florence. Ghirlandaio ©fc
Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.