Les ateliers de la verrerie : des grands débats s’annoncent

Après les deux soirées-débats du printemps 2018 (« S’engager, vous avez dit s’engager ? » et  « L’écologie un enjeu spirituel et politique »), qui ont réuni 130 à 150 personnes, nous avons tenu cinq réunions pour imaginer la suite, en lien avec CCFD-Terre solidaire, Mission de France, Conférence des Baptisés, Forum 104, Chrétiens Unis pour la Terre, Cimade, GAIC.

D’autres mouvements sont intéressés et pourraient nous rejoindre, ou participer ponctuellement à l’une ou l’autre des soirées, comme CERAS, JOC, Amis de la Vie, Réseau Spiritualités Fraternités, RCI, Parvis, ACAT …

Il s’agit donc d’un collectif-réseau suscité par Saint Merry, et l’appellation« les ateliers de la Verrerie »a été retenue pour évoquer la démarche commune et l’ouverture souhaitée. Si à l’origine la proposition est centrée sur des débats à Saint Merry, en profitant de son positionnement central et de sa réputation d’ouverture, une des questions pour l’avenir sera de savoir si ces débats et leur organisation doivent ou peuvent devenir polycentriques.

Provoquer des débats ouverts sur des sujets qui font sens, est une manière d’être présent dans la Ville. La foi dans le monde d’aujourd’hui n’est plus qu’une option parmi d’autres, et si notre positionnement avec ces débats est bien d’éclairer la foi et ce qu’elle a à dire au monde, nous ne pouvons nous situer exclusivement sur le terrain d’une proposition exclusivement chrétienne, même si des mouvements chrétiens sont à l’origine du projet. Ces débats visent ainsi à débattre ou à participer aux débats sur les grandes questions sociétales ou spirituelles en s’adressant à un public aussi large que possible, et en touchant en particulier les jeunes générations et des personnes qui ne fréquentent pas les églises.

L’objectif est de choisir des thèmes qui ne fassent pas doublon avec d’autres propositions sur Paris. L’idée est de défricher des terrains peu investiguéspar ailleurs. Ainsi les « ateliers de la verrerie » pourraient jouer, à sa modeste mesure, le rôle d’un think tank sociétal et spirituel. Pour veiller à maintenir ce rôle de défrichage, il est prévu de réunir un comité d’orientation, une fois par an, avec des invités extérieurs aux partenaires, pour définir ces terrains.

Les débats devraient avoir un style particulier, participatif,par rapport aux débats classiques : inclure systématiquement des prises de parole de témoins non « sachant », jeunes en particulier, pour interpeller les intervenants à partir de leurs questions et de leur expérience, prévoir des respirations permettant de courts échanges dans le public, proposer la poursuite des échanges autour d’un pot.

L’enjeu de communication dépasse les débats proprement dits : ils seront enregistrés et mis en ligne sur un ou des supports à définir. Si possible des teasers seraient également  mis en ligne. L’ensemble pourrait prendre la forme d’une chaine YouTube. Le plan de communication devra être élaboré et progressivement mis en place.

Pour le printemps 2019, trois soirées sont en cours de montage, et le flyer ci-joint les annonce.

D’ores et déjà toutes les bonnes volontés pour aider à leur organisation sont bienvenues.

Jacques Debouverie – 27 janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.