L

Les travaux du choeur sont lancés, les échafaudages montent !

De fait, une série de protections ont été mises en place : grand orgue et orgue de chœur bâchés, tableaux déposés pour protection et nettoyage ou restauration, statue emballée à la Christo, et même le chemin de croix sous housse. La Ville de Paris prend soin de nos trésors !

Dès que l’échafaudage sera installé, les vitraux seront démontés et transportés dans deux ateliers différents, l’un à Chartres, l’autre à La Rochelle. Le coût des travaux sur les vitraux est important : 80 000 à 100 000 € par fenêtre, ce qui inclut le remplacement des montants en pierre et la remise en état des parties vitrées colorées.  Grâce à l’action de la Fondation pour l’avenir du patrimoine parisien du diocèse (FAPP), un premier mécène a accepté de financer une fenêtre, d’autres sont en cours de discussion.
L’image positive de Saint-Merry nous laisse espérer d’autres participations.

CatégoriesNon classé

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.