©fc

Litanie des crèches de Noël

Crèche familiale que je sors chaque année de son vieux carton avec enfants et petits-enfants : TRANSMISSION

Crèche provençale avec sa ribambelle de santons multicolores et pittoresques : JUBILATION

Crèche réduite à la Vierge, l’enfant et un ange que ma vieille tante pose dans sa chambre d’Ehpad : SÉRÉNITÉ

Crèche des scouts de Saint-Merry avec ses personnages en plâtre colorés et défraîchis : TRADITION

Crèche Playmobil « pour que, dit la publicité, votre enfant se prépare à Noël et stimule son imagination » : CONSOMMATION

Crèche vivante d’une paroisse populaire avec un garçonnet camerounais pour Joseph et une fillette tamoule pour Marie : UNIVERSALITÉ

Crèche de la Madeleine 2019 où « une étoile dansante » a été placée par Pascale et Damien Peyret au sommet d’un chaos de papier : ENFANTEMENT

Crèche dite « Nativité (1997) » de la photographe Bettina Rheims avec une jeune femme nue, enceinte et priant, un homme âgé et méditatif, tenant un bambin : INCARNATION

Crèche-reliquaire du Musée alsacien de Strasbourg, chef d’œuvre de l’art populaire du xviiie siècle : CULTURE

Crèche d’étudiants en Beaux-Arts, sollicités par Saint-Eustache en 2017, revisitant  sous une forme abstraite les images héritées du passé : MODERNITÉ

Crèche mécanisée et musicale de l’église Notre-Dame de l’Espérance à Cannes, qui date de 1920 et que l’on peut découvrir sur Youtube : ESPÉRANCE HIER ET AUJOURD’HUI

Cette litanie des crèches fait écho à la « lettre apostolique Admirale signum sur la signification et la valeur de la crèche » envoyée par le pape François le 1er décembre 2019.

Marie-Joséphine Gareton

Billet du dimanche 22 décembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.