« OÙ ATTERRIR APRÈS LA PANDÉMIE »

Le titre ci-dessus est le titre d’une démarche lancée par le philosophe Bruno Latour qui propose une méthode de réflexion et d’action pour aller à l’encontre de la « tendance lourde qui est évidemment le retour à la situation d’avant la pandémie, à la fois satisfaisante (on retrouve la vie normale) et catastrophique (l’urgence climatique ne fait que croître) » nous dit-il (https://ouatterrir.medialab.sciences-po.fr)(1).

Cette démarche est reprise  par le collectif “Eglise verte” qui propose de la vivre en nous situant dans le cadre d’un groupe d’appartenance : “En cette période inédite, douloureuse pour certains, bénie pour d’autres, nous avons senti l’importance de vous adresser une proposition pour que, en famille, en co-habitat, en cellule Eglise verte ou au sein du groupe d’appartenance qui nous semblera le plus pertinent, nous alimentions notre réflexion sur ce que nous vivons durant ce temps particulier et ce que nous souhaitons pour l’avenir”. Lire la lettre n° 8 Edition spéciale « Où atterrir après la pandémie » avec ce lien : https://www.egliseverte.org/actualites/la-lettre-eglise-verte-n8-edition-speciale-2020/

J’ai eu l’occasion d’entamer cette démarche avec un petit groupe de 4 personnes en répondant au questionnaire « auto-description » proposé pour démarrer. Après beaucoup de réserve, j’ai découvert un outil, certes un peu « cadré » mais qui se révèle porteur de prise de conscience et de perspective de changement ! J’ai donc envie, à titre personnel, de proposer de le vivre à Saint-Merry. Nous ne sommes pas engagés dans la démarche Eglise verte mais nous avons depuis plusieurs années des réflexions et actions dans ce sens. Ainsi, celles et ceux qui le souhaitent pourraient répondre au questionnaire, d’abord personnellement, et ensuite en pensant à leur vie à Saint Merry ( trouver le questionnaire : https://www.egliseverte.org/wp-content/uploads/2020/05/Exercice-_-où-atterrir-après-la-pandémie-_EV.pdf  )(2)

Selon les possibilités, quelques un(e)s pourraient ensuite se retrouver (sans doute virtuellement… !) pour échanger, peut-être ébaucher des souhaits pour l’avenir. Si vous êtes intéressés, merci de vous signaler au secrétariat (saint-merry@orange.fr) avec la mention “Où atterrir”.

Pour conclure, je souligne que cette initiative est proposée maintenant par le collectif ‘Eglise verte’ pour initier ce processus dans le cadre de la semaine Laudato Si’ que le pape nous invite à célébrer du 16 au 24 mai prochain à l’occasion des 5 ans de la publication de cette encyclique. Il y a un appel à un temps fort de prière le 24 à midi (voir la Lettre Eglise verte).


A bientôt ?

Myriam Glorieux

https://www.egliseverte.org/wp-content/uploads/2020/05/Exercice-_-où-atterrir-après-la-pandémie-_EV.pdf

  • Si le document s’ouvre en anglais, voir en haut et à droite : FR / EN
  • Autre mode d’accès : sur le site Eglise verte (2è lien ci-dessus), la lettre n°8 disponible sous l’encadré « climate change » (cliquer dessus), et dérouler juqu’à « Atelier auto description » à télécharger.
CatégoriesNon classé

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.