Alep

Noël au pays des ombres. Lettre de Damas

« Aujourd’hui, nous vivons Noël dans l’obscurité, les rues sans lumière, éclairées par les phares des voitures… Pour la plupart pas de chauffage, pas d’électricité, sans parler de ceux qui fuient les combats et cherchent refuge ».
« Cette obscurité ne nous rapproche-t-elle pas de ce que fut la réalité de la naissance du Seigneur : Lui qui s’est fait SDF, Lui qui a été contraint à l’exil, Lui qui à sa naissance a été recherché par le pouvoir politique… »
L’espérance de Noël dans les paroles d’un petit frère de Jésus, notre ami, qui vit en Syrie depuis de nombreuses années.

Alep : lettre au Pape François

Actuellement, l’aviation russe bombarde massivement notamment la ville d’Alep, tuant indistinctement des femmes, des hommes et des enfants. Peu importe qu’ils soient chrétiens, musulmans sunnites ou alaouites. Cette violence délibérée n’a rien à voir avec ce qui était le motif de l’intervention russe en Syrie, la lutte contre le terrorisme de l’Etat islamique. Ces bombardements ne font qu’ajouter de la barbarie aux barbaries conjointes de Daech et du pouvoir syrien.

Alep. Une ville assoiffée

« Depuis le 2 juin 2014, une ville entière est privée d’eau… Ce n’était ni le carême ni le ramadan… Une ville martyre, oubliée, vivant dans l’indifférence du monde… »
La lettre du frère Georges Sabe