Église

Questions de respiration

Quand on ne reçoit plus d’air, on meurt. « I can’t breathe » (je ne peux pas respirer), a répété plusieurs fois l’Américain noir George Floyd, agonisant sous le genou d’un policier blanc à Minneapolis.
Oui, la liberté et la justice, la vie tout court, sont aussi des questions de respiration.
De Laurent Baudoin

Guidés par l’Évangile

Cela aura été un printemps intense : approfondissement spirituel, fraternité qui s’éprouve, églises domestiques…
Un temps propice aussi à la réflexion sur l’avenir de notre communauté.
De Marguerite Champeaux-Rousselot

L’apocalypse qui vient

Qu’est-ce que l’Esprit dit à l’Église en ce temps de pandémie ?
Quelle est la véritable révélation du moment que nous vivons ?
« Annoncez le Jubilé universel du repos de toutes les créatures, le pardon des dettes. Ne vous trompez pas. Cette pandémie n’est pas le châtiment d’un Dieu Suprême », répond le théologien espagnol José Arregi dans ce texte qui a la saveur et la force de la prophétie.

Où est-Il donc passé ?

Un Dieu « anti-pandémique », un Dieu « post-pandémique » ou un Dieu « dans la pandémie » ?
Ce qui est en jeu dans la crise actuelle n’est — ni plus ni moins — que notre image de Dieu : qui est le dieu sur lequel se fonde ma foi ?
La réflexion de Michael P. Moore, franciscain et théologien résidant en Argentine

Rappel

« Le christianisme n’est pas seulement une doctrine, une manière de se comporter, une culture… ».
Un tweet du pape François

« Sortez de vos parures, de vos postures… ! »

« En regardant, à Pâques, le pape esseulé dans l’immense basilique Saint-Pierre, je fis une expérience curieuse. Jésus semblait crier : “Sortez de vos dorures, de vos parures, de vos postures ! Le monde attend une bonne nouvelle” ».
Le rêve de Guy Aurenche, entre parfum d’évangile et diagnostic du moment présent.

Les églises vides : un signe et un défi

« En temps de catastrophes, je ne vois pas Dieu comme un metteur en scène de mauvaise humeur, assis confortablement dans les coulisses des événements de notre monde.
Quant aux églises vides, ne seraient-elles pas le signe de ce qui advient déjà dans de nombreux pays et qui risque de se généraliser si nous ne poursuivons pas le mouvement de réforme entrepris par le pape François ? »
L’analyse de Tomáš Halík, théologien et philosophe tchèque, qui a été conseiller du président Vaclav Havel.

Les pleurs et le cri : « Que cessent toutes les guerres ! »

« Je pense à toutes ces personnes qui pleurent : des personnes isolées, des personnes en quarantaine, des personnes âgées seules, des personnes hospitalisées et des personnes en thérapie… ».
Lors de la messe de ce dimanche 29 mars, le pape François a adressé ses pensées à tous ceux qui pleurent à cause de la pandémie.
Et puis, à l’Angelus, a lancé un appel pour un cessez-feu global et immédiat.
Ici la vidéo de la messe et le texte de son homélie.

ET LES PLUS PAUVRES ?

« Dans la crise présente, les subalternes, les précaires sont très fortement sur la brèche. Alors, comment, dans ces conditions, écouter la voix des exclus ? ».
La chronique quotidienne de Jean-François Petit

IL Y A TROIS CENTS ANS…

Le covid19 nous renvoie implacablement aux grandes pandémies de l’histoire, telles que la grande peste dite de Marseille (1720). Mais établir un parallèle entre les épidémies du passé et ce que nous vivons aujourd’hui est à la fois aisé et contestable.
La chronique d’Alain Cabantous.

L’ÉGLISE ET LE CORONAVIRUS

Difficile aujourd’hui de passer ne serait-ce qu’une heure sans parler du Covid-19. Nous l’avons d’abord regardé de loin, en pensant que c’était un problème chinois qui resterait en Chine. Puis…

Message de l’Équipe pastorale

Ce moment exceptionnel que nous subissons est une épreuve pour beaucoup d’entre nous. Sachons en faire un temps de renforcement de nos liens, de notre solidarité et de notre vie fraternelle. Soyez assurés de notre prière.

Vivre et partager au temps du virus

Nous découvrons ces jours-ci, avec étonnement ou sidération, un temps que les chinois et nos voisins italiens ont connu avant nous : un temps pendant lequel il faut éviter même de se serrer la main. Comment alors garder le contact, continuer à partager, à célébrer ? Autant de questions que notre site internet peut nous aider à aborder. N’hésitez pas à utiliser les commentaires de cette page pour dire – brièvement – ce qui vous tient à cœur, vos raisons d’espérer.

Atelier Michel de Certeau

Depuis plusieurs années, Jean-François Petit, assomptionniste et professeur à l’institut catholique, nous propose un atelier autour des « Fondamentaux de la Foi », d’abord à partir des recherches de Michel Foucauld, notamment sur les origines du christianisme, puis en 2015 autour de Michel de Certeau, jésuite et philosophe, disparu prématurément en 1986, laissant ouvert un champ de recherches considérable, orienté sur la quête de sens de notre monde. En ce début d’année, il reprend cet atelier, et nous présente ce matin 15 propositions ou pistes de travail pour une « désignation du présent ».