D

Dimanche 25 octobre. “Tu aimeras…”

« Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »
(Matthieu 22)

Évangile selon saint Matthieu 22, 34-40

En ce temps-là,
les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens,
se réunirent, et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve :
    « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »
 Jésus lui répondit :
« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit “
Voilà le grand, le premier commandement.
Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »

Accueil

Oui, le Christ est au milieu de nous, car nous sommes aujourd’hui rassemblés … « au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit ». Notre lutrin porte ce commandement : « Tu aimeras… » Quel complément ?… Le Seigneur, notre Dieu ?… Notre prochain ?… Pourquoi pas, l’un et l’autre à la fois ?
Autre question : quand nous nous « écartons » de ce commandement, lorsque nous manquons des occasions d’aimer que Dieu met sur notre chemin,  en va-t-il réellement de notre vie, de la Bonne Nouvelle de la vie-même du ressuscité à laquelle nous sommes tous promis ?
Prions et chantons ensemble pour que le Seigneur ait pitié de nos manques d’amour, de nos manques d’écoute, aussi, et de nos manques de paix, la paix de la vraie vie.

Jean-Philippe Browaeys

Psaume 17 (musique : ensemble vocal Dédicace)

écouter le chant

Dieu qui es l’amour, Dieu qui me rends fort, donne-moi d’aimer !

Je t’aime, Seigneur, ma force ; Dieu qui es l’amour
Seigneur, mon roc, ma forteresse, Dieu qui me rends fort
Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite, Donne-moi d’aimer
Mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

Louange à Dieu ! Quand je fais appel au Seigneur, Dieu qui es l’amour
Je suis sauvé de tous mes ennemis. Dieu qui me rends fort
Lui m’a dégagé, mis au large, Donne-moi d’aimer
Il m’a libéré, car il m’aime.

Vive le Seigneur ! Béni soit mon rocher ! Dieu qui es l’amour
Qu’il triomphe, le Dieu de ma victoire ! Dieu qui me rends fort
Il donne à son roi de grandes victoires, Donne-moi d’aimer
Il se montre fidèle à son messie, pour toujours, pour toujours.

L’amour nous donne des raisons de vivre. Mais la vie ne nous donne pas toujours des raisons d’aimer.

P. Eric Morin

Prière universelle

Seigneur, nous te confions les membres de notre communauté que nous connaissons bien et qui sont malades ou à l’hôpital, ceux qui sont isolés, ceux que nous aimons et que nous n’avons pas pu accompagner. Nous te confions aussi tout le personnel médical. Pour tous et pour leurs proches, nous te prions en silence.

Hélène Perrin

Ces dernier jours nous sommes secoués en France par l’expérience de l’intolérance extrême, suite à l’horrible assassinat d’un professeur d’histoire par la mouvance islamiste. 
Dans des circonstances semblables le commandement de l’amour du prochain est mis à rude épreuve.
Tutti fratelli“, tous frères, nous dit le pape François dans sa nouvelle encyclique, qui a été taxée de naïve par certains. Et pourtant, c’est une évidence que nous sommes tous dans le même bateau et par là même, obligés de nous entendre pour bâtir un monde plus juste, sans quoi nous n’aurons pas de paix.
Seigneur ! Devant ceux qui ne nous aiment pas et que pourtant tu nous demandes d’aimer, nous te demandons à notre tour de nous aider à progresser dans l’usage de la puissante arme évangélique de la non-violence. Celle-ci interpelle notre adversaire, essayant de le rejoindre au meilleur de lui-même, pour l’aider à réaliser qu’il vaut davantage que ses actes de destruction, et à découvrir la beauté de son âme ! 

Gerardo Ramos

Entre liberté d’expression, valeur si chère à notre République, et attention à l’autre pour ne pas le blesser dans ses convictions religieuses, prions pour que, dans notre pays, nous sachions trouver un équilibre propice à la paix dans les cœurs.

Jean-Philippe Browaeys

Chant : G212 (paroles : Scouarnec – musique : Akepsimas)

écouter le chant

Si tu dénoues les liens de servitude,
Si tu libères ton frère enchaîné,
La nuit de ton chemin sera lumière de midi.
Alors, de tes mains, pourra naître une source,
La source qui fait vivre la terre de demain,
La source qui fait vivre la terre de Dieu.

Si tu partages le pain que Dieu te donne,
Avec celui qui est ta propre chair,
La nuit de ton amour sera lumière de midi
Alors, de ton cœur, pourra sourdre une eau vive,
L’eau vive qui abreuve la terre de demain,
L’eau vive qui abreuve la terre de Dieu.

Si tu détruis ce qui opprime l’homme,
Si tu relèves ton frère humilié,
La nuit de ton combat sera lumière de midi.
Alors, de ton pas, pourra naître une danse,
La danse qui invente la terre de demain,
La danse qui invente la terre de Dieu.

Si tu dénonces le mal qui brise l’homme,
Si tu soutiens ton frère abandonné,
La nuit de ton appel sera lumière de midi.
Alors, de tes yeux, pourra luire une étoile,
L’étoile qui annonce la terre de demain,
L’étoile qui annonce la terre de Dieu.

Si tu abats les murs entre les hommes,
Si tu pardonnes à ton frère ennemi,
La nuit de ton appel sera lumière de midi.
Alors, de ton pain, pourra vivre une Église,
L’Église qui rassemble la terre de demain,
L’Église qui rassemble la terre de Dieu.

Envoi : Allez, va, tu aimeras…

Rassasiés du corps et du sang du Christ, partons « servir le Dieu vivant et véritable », autant dans l’amour que nous lui portons que dans l’amour de notre prochain, cet amour qui est la source véritable de la vie du ressuscité à laquelle nous sommes tous appelés par notre baptême. Que cet amour soit « attirant » au point que les femmes et les hommes que Dieu met sur notre chemin aient aussi cette vie-là, qu’ils entendent ainsi la Bonne nouvelle de cette promesse !

Jean-Philippe Browaeys

CatégoriesNon classé

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.